Signification de l'ordre alphabétique de certaines prières

Rédigé le Mercredi 21 Octobre 2020
La question de Charles B.

Chalom Rav,

Dans la version des Seli'hot, il y a "Aneché Emouna" qui suit l'ordre alphabétique, puis "Tama'hnou Méraot" qui suit l'ordre inverse, puis "Elokénou Vééloké Avoténou", qui suit l'ordre At-Bach.

Quel est le sens de ces ordres alphabétiques ? Y a-t-il un lien particulier avec les Ta'hanounim ? Car on retrouve ceci aussi dans les Tefilot de Kippour et quelques fois aussi dans la Téfila.

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6148 réponses

Chalom Ouvrakha,

Nous pouvons constater des propos de nos Sages [Brakhot 4b] au sujet de la prière de "Achré Yochvé Bétékha" qu'il y a un intérêt particulier à prier avec les lettres de l'alphabet [Alef, Beth, etc.].

Une des nombreuses raisons de cette importance est expliquée par le Rav Moché Tarany dans son livre "Beth Elokim" [Cha'ar 1, Cha'ar Hatefila chapitre 15] qui nous écrit que ce sont toutes les lettres avec lesquelles on a réussi à s'exprimer, comme pour dire que nous ressentons profondément ce que nous disons et que nous n'avons plus de mots pour en dire plus.

Les Mékoubalim ont instauré et innové plusieurs prières dans ce sens, en employant l'ordre de l'alphabet, parfois même en sens inverse. Ainsi, ils ont doublé l'intensité du message évoqué.

Aussi, les lettre de l'Alef Beth sont les lettres de notre Torah, et nous voulons aussi, par cela, évoquer le mérite de notre Torah pour que nos prières soient agréées.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Beth Elokim.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA