Logo Torah-Box

Sim'hat Torah & Coronavirus

Rédigé le Mercredi 7 Octobre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Que doit-on savoir pour Sim’hat Torah en période de Covid et surtout si l’on prie chez soi à la maison ?

Merci à vous.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38815 réponses

Bonjour,

Le respect des mesures prises par les gouvernements, à travers le monde, est une obligation incontournable, que ce soit du point de vue de la Halakha ou du point de vue de la responsabilité civique. Les Halakhot qui suivent sont donc inéluctablement empreintes de l’atmosphère se dégageant des mesures en question.

LES DANSES - HAKAFOT

1. Pour éviter le moindre risque, les responsables communautaires imposeront aux fidèles de faire les 7 tours autour de la Téva [Bima] chacun à son tour. Plusieurs fidèles pourront tourner au même moment, mais à condition de respecter la distance entre chacun.

2. Pendant ce temps, les autres fidèles qui chantent, danseront à leur place en respectant la distance physique en vigueur dans le pays où l’on réside.

3. Si cela se complique, il ne faudra prendre aucun risque et il sera interdit de tourner autour de la Téva. Celui qui tient le Séfer Torah, uniquement, fera les tours.

4. On n’embrassera pas le Séfer Torah et on ne se donnera pas la main.

5. Si la synagogue est fermée ou que l’on ne peut pas s’y rendre, il est permis de réciter la prière des Hakafot et l’on tournera autour d’une chaise ou une table sur lesquelles on aura [obligatoirement] posé auparavant un livre de Tanakh. Voir Ben Ich ‘Haï, année 1, Parachat Haazinou, Halakha 15, Kaf Ha’haïm, chapitre 660, passage 2.

6. Si l’on ne possède pas un livre de Tanakh, un livre de ‘Houmach sera suffisant.

LES MONTÉES À LA TORAH DE SIM'HAT TORAH

7. Si les choses se compliquent et si les responsables communautaires remarquent que les mesures barrières ne sont pas respectées, il faudra écourter la prière et ne pas faire monter tous les fidèles de la communauté au Séfer Torah. Décision de Rav Its’hak Zilbersteïn et des plus grands Dayanim de Bné Brak suite à un « ordre » de Rav ‘Haïm Kaniewski.

LE KIDDOUCH DE SIM’HAT TORAH

8. Il est préférable d’écourter les prières en chantant le moins possible et de ne pas servir de Kiddouch. Décision de Rav Its’hak Zilbersteïn et des plus grands Dayanim de Bné Brak suite à un « ordre » de Rav ‘Haïm Kaniewski.

MACHIV HAROUA’H OUMORID HAGUÉCHÈM

9. En Israël et en dehors d’Israël, on mentionne Machiv Haroua’h Oumorid Haguéchèm dans le Moussaf de Chémini ‘Atsérèt.

10. Il est permis de réciter la prière du Tikoun Haguéchèm sans Minyan.

11. Si on a dit Morid Hatal, on ne récite pas de nouveau, Moussaf. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 114, Halakha 5.

12. Ceux qui prient seuls à la maison pourront mentionner Machiv Haroua’h Oumorid Haguéchèm dans Moussaf APRÈS le moment où cela a été annoncé à la synagogue [il est donc conseillé de connaître le moment avant l’arrivée de la fête]. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 114, Halakha 2.

13. Pour d'autres détails concernant celui qui prie sans Minyan, cliquez sur le lien suivant :

https://www.torah-box.com/question/prier-sans-minyan-ce-qu-il-faut-savoir_54060.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Choul'han 'Aroukh du Rav 'Ovadia Yossef (tome 2)

Choul'han 'Aroukh du Rav 'Ovadia Yossef (tome 2)

Les décisions halakhiques du Rav Ovadia Yossef dans un style clair et concis. Tome 2.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN