Logo Torah-Box

Souccot : j'ai oublié de faire "Léchev Bassouca" !

Rédigé le Mercredi 23 Septembre 2015
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Durant Souccot, si une personne a oublié de réciter la bénédiction "Léchev Bassouca" au cours d'un repas, peut-elle encore la réciter ?

Y a-t-il une distinction à faire si elle est au début ou en fin de repas ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7952 réponses

Chalom Ouvrakha,

Une personne ayant omis de dire la bénédiction de "Léchèv Bassouca" pourra la dire même au milieu du repas et se rendre quitte en consommant même moins qu'un Kabétsa (54 grammes), car le peu qu'elle consommera s'additionnera au repas (voir Michna Broura 639, 48).

Par contre, si vous avez terminé le Birkat Hamazone, pour certains, on pourra dire "Léchèv Bassouca" puisque l'on reste encore assis (Michna Broura susmentionné, et 'Aroukh Hachoul'han 28). Mais les Séfaradim ne font pas de Brakha dans ce cas (Kaf Ha'haïm 100), mais ils pourront dire "Léchèv Bassouca" dès la fin du Birkat Hamazone sur un gâteau qu’ils consommeront aussitôt (54 grammes minimum).

'Hag Saméa'h.

Rav Yossef-'Haïm Sitruk : Famille Juive

Rav Yossef-'Haïm Sitruk : Famille Juive

Toute la vision du Rav Sitruk sur le Couple, l'Education, les Relations humaines, la Famille qui est la base de la transmission.

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA