Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:22 : Mise des Téfilines
05:52 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:58 : Tombée de la nuit

Paracha Houkat
Vendredi 8 Juillet 2022 à 21:36
Sortie du Chabbath à 22:58

Hiloulot du jour
Rabbi Menahem Mendel Schneerson (Loubavitch)
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Samedi 2 Juillet 2022

Suspendre son étude pour sa Parnassa

Rédigé le Mercredi 1er Janvier 2014
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Pourquoi les étudiants en Torah doivent-ils parfois interrompre leur étude, y compris en entreprenant de longs voyages pour assurer leur subsistance, alors qu’ils aiment l’étude et qu’ils voudraient s’y consacrer jour et nuit ?

La réponse de Rav Yaakov Israel LUGASSY
Rav Yaakov Israel LUGASSY
290 réponses

Chalom,

Ces interruptions peuvent générer plusieurs bienfaits :

1. Donner une occasion d'appliquer la sagesse acquise au moyen de l'Etude. C'est en effet au moment de l'épreuve que l'homme peut estimer véritablement son savoir et le mettre en pratique. Dans les périodes de soucis et de troubles où l‘homme fait tout son possible pour étudier et agir, ses connaissances ont ainsi la possibilité d'être extériorisées.

2. Lorsqu'un homme est en quelque sorte « rejeté » du Beth Hamidrach et vit des heures pénibles, qu'il résiste aux épreuves qui l'assaillent, il n'a certes pas le cœur à progresser dans le domaine spirituel. Mais ces périodes lui donneront les moyens, dès qu'il sera à nouveau au calme, de gravir des échelons inaccessibles tant qu'il n'avait pas tenu bon dans l'épreuve, aux moments troublés. Ces moments terribles constituent une possibilité « d'investissement » dont il retirera les gains aux moments de quiétude.

3. Augmenter le mérite de l'homme, selon le conseil de nos Sages (Talmud de Jérusalem, traité Brakhot) : « Si tu trouves une génération qui se relâche dans l'étude de la Torah, renforce-là et tu recevras la récompense de la génération entière ». Lorsque quelqu'un applique scrupuleusement les Mitsvot pendant l'épreuve alors même que la majorité des gens trébuchent dans pareille situation, il recevra une récompense équivalente à celle de tous les autres.

4. Dans le traité Avot de Rabbi Nathan, nos Sages ont enseigné : « Une fois avec peine est supérieure à cent fois sans peine ». Ainsi, une page de Talmud acquise difficilement a plus de valeur que cent pages dans la facilité. Les moments difficiles sont parfois générateurs d'immenses gains.

5. Les périodes de trouble et d'épreuve amènent un éclairage nouveau y compris sur les périodes de calme. C'est pourquoi le Créateur met le Tsadik dans de telles situations, afin qu'il y tienne bon et cela élèvera le niveau de sa 'Avoda même dans les moments calmes.

Mékorot / Sources : Avot Dérabbi Nathan.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yaakov Israel LUGASSY