Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:44 : Mise des Téfilines
07:46 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:36 : Coucher du soleil
20:20 : Tombée de la nuit

Paracha Vayélèkh
Vendredi 30 Septembre 2022 à 19:13
Sortie du Chabbath à 20:17
Afficher le calendrier

Test ADN pour savoir si on est juif

Rédigé le Jeudi 7 Mai 2015
La question de Jean Marie B.

Bonjour,

Tout d'abord , je tiens à remercier infiniment l'équipe Torah-Box ainsi que tous les Rabbanim.

J'ai vu un site permettant de faire un test ADN afin de connaitre une éventuelle origine juive (https://www.igenea.com/fr/juifs).

Que pensez-vous de ce site ? Peut-on s'y fier ?

En vous remerciant plus qu'infiniment.

La réponse de Arié HADDAD
Arié HADDAD
644 réponses

Chalom Jean-Marie,

Suite à votre question, je me suis rendu sur le site que vous indiquez. S'il est vrai que le site en question précise que le résultat de leur analyse n'apporte aucune preuve de judéité, je pense qu'il est vraiment dommage, ne serait-ce que d'envisager une telle démarche, ne serait-ce que "pour voir si" on aurait des gènes juifs. La raison en est simple : la judéité ne se définit pas par des caractéristiques physiques (ADN) mais par filiation (mère) ou conversion.

Il est vrai que, pendant de longs siècles, les Juifs ont vécu dans des espaces fermés (dans leur terre ancestrale puis dans des ghettos, melah), et ont rarement contracté de mariages mixtes. Les conversions étaient aussi assez rares, et il s'en suit que les gènes se transmettaient et qu'ils se sont donc majoritairement conservés.

Mais suite à l'ouverture des Juifs vers le monde extérieur et l'assimilation galopante de notre époque, qui se traduit principalement par des unions mixtes, les données ont changé. Si un père non-juif est doté de gènes dits "dominants" par rapport à ceux de la mère, le patrimoine génétique de l'enfant en sera fortement marqué sans avoir un statut de Juif. Le contraire est également vrai.

Quant à une personne qui se convertit, elle peut avoir un code ADN très différent des Juifs avec lesquels elle est en contact et qui la convertissent et auxquels elle va ensuite se lier (mariage, descendance), et cela fausse toute analyse.

La notion de "gène juif" est donc pure chimère, inutile de se lancer dans une démarche dont les résultats ne prouvent ni n'infirment absolument rien !

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Arié HADDAD