c Question au Rav : Tombes en étage, permis ?

Tombes en étage, permis ?

Rédigé le Dimanche 4 Octobre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

J'habite à Jérusalem.

Je sais que les places de cimetière sont très chères dans la ville sainte si on souhaite se faire enterrer normalement et pas en étage.

Que dit la Halakha à ce sujet ? Est-ce que les tombes en étage sont vraiment autorisées ?

Que font les juifs qui habitent Jérusalem et qui n'ont pas beaucoup d'argent ? Sont-ils tous enterrés en étage ?

Dans ce cas, vaut-il mieux acheter une place dans une autre ville qui coûte moins chère pour ne pas être inhumé en étage ?

Merci pour votre site.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6397 réponses

Chalom Ouvrakha,

Cette question fait polémique en Israël et la décision halakhique est encore en ébullition. C'est pour cela que chacun demandera conseil à son Rav.

Il faut tout d'abord dissocier entre :

1. Enterrer dans des grottes que l'on creusait et dans lesquelles on enterrait les défunts, et c'était ainsi que l'on faisait jusqu'à l'époque de deuxième Temple,

2. Enterrer un mort sur un autre mort avec une séparation d'au moins 48 cm [Tour Yoré Dé'a 362 et Choul'han 'Aroukh Sé'if 4 et Ba'h]. Parfois on peut même tolérer que cet espace soit plus petit, par exemple en cas d'impossibilité [voir Pit'hé Techouva Sé'if Katan 3 et Tachbets 3-119, A'hi'ézer 3-79, Ein Its'hak Yoré Dé'a 1-34].

D'ailleurs, ce fut le cas à Cracovie de 1930 à 1933, à cause du manque de place, et on peut même lire sur certaines tombes : "Ici est enterré untel (...) sur lui, son fils untel" etc.

3. Fabriquer des carrés de béton en étages que l'on remplit de terre et dans lesquels on enterrait le défunt. Et telle est votre question.

Cette dernière possibilité fut envisagée par le Beth Its'hak [Yoré Dé'a tome 2-160], qui s'est aussitôt rétracté dans la réponse suivante en rapportant les propos du Ran [Sanhédrin 46b] desquels nous pouvons déduire qu'une terre apportée artificiellement et qui est séparée du sol avec une construction humaine, comme les carrés en béton, n'est pas valide pour enterrer les défunts.

Le Rav Elyashiv [Kovets Techouvot 2-44] était lui aussi, pour d'autres raisons, farouchement opposé à ce genre d'enterrement.

Nous devons aussi rapporter les propos du Doudae Hassadé [Siman 30], qui nous met en garde de ne rien changer aux coutumes des enterrements.

Je peux vous dire aussi que, cette année, on a pu malheureusement constater des lacunes très graves dans la confection des tombeaux en étages [cela a été publié par la presse locale].

D'après ce que je vous écris, il sera préférable de se faire enterrer en dehors de Jérusalem pour ne pas être enterré en étage.

Je répète que certains Rabbanim tolèrent cette façon de faire et que chacun devra prendre conseil auprès de son Rav.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA