Logo Torah-Box

Travaux dans une maison où je n'habite pas pendant Chabbath

Rédigé le Mercredi 4 Janvier 2017
La question de Franck C.

Cher Rav,

Si un jour j'ai une maison où je dois réaliser des travaux pendant quelques mois, et que, durant cette période, je n'y habite pas, dois-je interdire à la personne réalisant ces travaux de ne jamais œuvrer le Chabbath, Yom Tov, et 'Hol Hamo'èd ?

Merci Rav.

Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7980 réponses

Chalom Ouvrakha,

Théoriquement, selon le Choul'han Aroukh (444-1) et le Michna Beroura (6), si cet appartement est situé dans le T'houm (1,100 km), on ne peut pas permettre à des non-juifs d'y effectuer des travaux le Chabbath, Yom Tov, ou 'Hol Hamo'èd (voir Michna Beroura 11).

Néanmoins, en cas de grande perte, le Rav Moché Feinstein (Iguérot Moché 3-35) autorise au non-juif de travailler Chabbath dans l'appartement, mais il ne faudra pas habiter dans cet appartement avant que le nombre de Chabbathot passé dans les travaux ne se soit écoulé en jours. Par exemple, s'ils ont travaillé pendant trois Chabbathot, on devra s'abstenir de rentrer dans cet appartement avant que trois jours ne se soient écoulés.

Si vous venez d'acheter cet appartement et que vous n'y avez pas encore pénétré, et surtout s'il n'est pas encore réellement à votre nom, il vous sera permis de réaliser des travaux avec des non-juifs (A'hiézèr 3, 71 et Ktav Sofer dans Ora'h 'Haïm 41).

Rappelons toutefois que, dans tous les cas, il vous est interdit de demander explicitement aux non-juifs de travailler le Chabbath et Yom Tov.

Pour 'Hol Hamo'èd, si vous vous appuyez sur les avis susmentionnés qui permettent, vous pouvez aussi demander au non-juif d'exercer ces travaux.

Kol Touv.

La Clé de la Vie

La Clé de la Vie

Se préparer physiquement et spirituellement aux douleurs de l'accouchement.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA