Aujourd'hui à Paris
06:24 : Mise des Téfilines
07:27 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:41 : Coucher du soleil
18:27 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Tremper la vaisselle dans un ruisseau, permis ?

Rédigé le Jeudi 18 Juin 2020
La question de Nathalie A.

Bonjour Rav,

Si je trouve un ruisseau en pleine campagne, puis-je y tremper de la vaisselle ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22608 réponses

Bonjour,

Il ne faut pas tremper sa vaisselle dans le ruisseau en question car il y a de très nombreux détails à connaître.

Voir Or Haméir [Rav Meïr Posen], volume 2 sur Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 201, Halakha 2.

Si vous avez VRAIMENT besoin de la vaisselle et qu’il n’est pas possible d’en utiliser une autre, déjà trempée, ou d’utiliser de la vaisselle jetable, il est possible de donner la vaisselle non encore trempée à un non-juif, après s'être rendu chez lui ou en l'invitant chez soi. Ce dernier devra la soulever afin d'en faire l'acquisition.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 323, Halakha 7 et Yoré Déa, chapitre 120, Halakha 16, Mékhirat 'Hamets Kéhilkhata, chapitre 9, Halakha 10, Tevilat Kélim, chapitre 4, Halakha 17 et Halikhot 'Olam, volume 7, page 265, Tevilat Kélim, chapitre 3, fin de la Halakha 8 et note 16 et ‘Hachouké ‘Hémed sur Talmud Pessa’him, page 446.

Ensuite, vous la lui EMPRUNTEREZ. De cette manière, vous utiliserez une vaisselle ne vous appartenant pas et dont le propriétaire est un non-juif.

Explications :

Il faut distinguer deux catégories principales de ruisseau :

1. Le ruisseau alimenté, uniquement, par une eau qui sort naturellement de terre [communément appelé : source]

Si l'on est plus que certain qu'il s'agit d'un tel cours d'eau [ce qui n'est pas, toujours, évident], il est possible d'y tremper des ustensiles même si l'eau n'est pas stagnante et même si à l'endroit où l'ustensile est trempé, il n'y a pas une quantité d'eau supérieure ou égale à 40 Séah = 750 ou 921 litres. L'essentiel étant qu'il y ait cette quantité sur tout le long du cours d'eau - du début à sa fin.

Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 201, Halakha 2.

2. Le ruisseau alimenté par des eaux de pluie ou par les eaux faisant suite à la fonte des neiges

Dans un tel cas, il faut que l'endroit où l'on trempe l'ustensile contienne au moins 750 ou 921 litres et que l'eau soit stagnante.

Etant donné qu'il est difficile de trouver un tel endroit, il faudra préférer le Mikvé classique ou adopter la solution précitée [donner les ustensiles à un non-juif].

S’IL S’AGIT D’USTENSILES QUE VOUS ÊTES SUR LE POINT D’ACHETER

Pour éviter l’obligation de trempage [en cas de force majeure] : il est possible de les acheter en pensant ne pas en faire l’acquisition. C'est-à-dire : on verse le paiement et on les apporte chez soi en refusant que ces deux actes d’acquisition influent sur le changement de propriété. Voir Michné Halakhot, volume 4, réponse 107, Tevilat Kélim, chapitre 3, Halakha 8 et chapitre 4, Halakha 19.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN