Logo Torah-Box

Un converti ne peut pas avoir de prophétie, qu'en est-il d'Ovadia ?

Rédigé le Lundi 27 Mars 2023
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Dans le Kouzari, il est expliqué qu’un converti ne peut atteindre la prophétie. Or, le prophète Ovadia n’était-il pas converti ?

Merci infiniment.

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
123 réponses

Chalom,

C'est une excellente question. Pour rappel, Rabbi Yéhouda Hakévy écrit dans le Kouzari qu'une personne convertie ne peut pas être prophète (livre I, 115). Or, le Talmud écrit que le prophète 'Ovadia est lui-même converti (Sanhédrin 39b).

Les commentateurs du Kouzari se sont penchés sur cette contradiction apparente et ont apporté plusieurs réponses (Otsar Ne’hmad et Kol Yéhouda, cités par R. Pin'has Zvichi dans ‘Atérèt Paz 87,1, 3, Even Ha'ézer 9) : 

1. Il est fréquent que Rabbi Yéhouda Halévy, dans son ouvrage, propose des explications qui ne correspondent pas aux opinions talmudiques. Or, s’il est mentionné dans le Talmud que le prophète 'Ovadia était converti, cela ne ressort pas du texte biblique.

2. L’auteur du Kouzari présente un principe général. Or, il peut y avoir des exceptions. En l’espèce, le Talmud annonce explicitement qu’Ovadia a mérité d’avoir accès à la prophétie en tant que récompense exceptionnelle pour avoir protégé les prophètes, menacés de mort par la reine Izébel (Sanhédrin 39b). Par conséquent, Rabbi Yéhouda Halévy penserait que la récompense constituait une dérogation à l’impossibilité pour les convertis de devenir prophètes.

3. ‘Ovadia était originaire d’Edom. Or, sa prophétie concernait précisément la chute de cette région, en tant qu’associée à son ancêtre Esaü, frère de Jacob. Il n’a pas apporté une prophétie concernant Israël, mais concernant son peuple d’origine. Ainsi, cela constitue une exception qui ne saurait être transposée à d’autres cas de prophétie, concernant essentiellement le rapport de D.ieu à Israël.

[Extrait de mon ouvrage La conversion au judaïsme, une identité juive en devenir, tome 2, éditions Lichma, pp.181-182. Cf. le chapitre 7 du livre qui traite plus longuement de ce sujet.]

A votre disposition pour davantage de précisions.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : 'Ateret Paz, Kouzari.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN