Aujourd'hui à Paris
06:18 : Mise des Téfilines
07:21 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:26 : Coucher du soleil
21:12 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 10 Avril 2020 à 20:17
Sortie du Chabbath à 21:27


Hiloulot du jour
Rav Chalom Messas
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Une convertie a-t-elle le statut de "Bétoula" ?

Rédigé le Samedi 7 Juillet 2018
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Est-ce qu'une femme convertie a le statut de Bétoula (vierge) le jour de son mariage ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19206 réponses

Bonjour,

Le statut d’une femme, convertie après l’âge de 3 ans, doit être pris en considération pour trois points essentiels :

A. La rédaction de la Kétouba

La manière de mentionner l’identité de la femme convertie et la somme d’argent.

Je ne m’attarde pas sur ces détails car c’est au Rabbin qui organisera le mariage de vous en faire part.

Voir Choul'han ‘Aroukh Even Haézer, chapitre 67, Halakha 3, Roch dans Chout, Klal 15, réponse 4 et Levouch, Even Haézer, chapitre 129.

B. La séparation après avoir accompli la Mitsva

1. Si la Kalla convertie a déjà été mariée : l’obligation de séparation n’est pas en vigueur.

2. Si la Kalla convertie n’a jamais été mariée et qu’elle affirme ne jamais avoir eu de rapport : l’obligation de séparation est en vigueur.

3. Si la Kalla convertie n’a jamais été mariée mais il n’est pas possible de savoir si elle a eu des rapports - on n’est pas tenu de lui demander explicitement car cela lui causera un désagrément : l’obligation de séparation n’est pas en vigueur [si aucune tache de sang n’a été aperçue le soir du mariage, après le premier rapport].

Si la Kalla n’a pas vu de sang, le soir du mariage, elle ne récitera pas la Brakha à l’occasion du prochain Mikvé, sauf si elle a eu ses règles dans les jours qui suivent.

Voir Batim Labadim [Rav Yaacov Moskovitch], chapitre 13, Halakha 8, note 24 et chapitre 22, Halakha 55-57, notes 170-172.

C. Le nombre de jours durant lesquels il faut réciter les Chéva’ Brakhot

1. Si le ‘Hatan n’a jamais été marié, il faut réciter les Chéva’ Brakhot durant sept jours.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 62, Halakha 6.

2. Si le ‘Hatan a déjà été marié et la Kalla est une femme convertie : en général, on récite les Chéva Brakhot durant le premier repas du jour du mariage [pour des précisions à ce sujet, consultez votre Rabbin]. Voir Batim Labadim [Rav Yaacov Moskovitch], chapitre 22, Halakha 57 et note 177 au nom de Rav Moché Feïnsteïn.

Si la ‘Houppa a eu lieu en journée et le repas a débuté après la tombée de la nuit, dans certains cas, uniquement, il est possible de réciter les Chéva’ Brakhot à la fin du repas. Voir Haïroussine Véhanissouïne, volume 1, page 389, Halakha 546-548.

Pour des détails supplémentaires, voir Techouvot Véhanhagot, volume 4, réponse 290.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur