Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:29 : Mise des Téfilines
08:36 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:25 : Coucher du soleil
18:15 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 21 Janvier 2022 à 17:12
Sortie du Chabbath à 18:24

Hiloulot du jour
Rav Chalom Mordékhaï Schwadron (Maharcham)
Afficher le calendrier

Une convertie et son fils Goy, Yi'houd ?

Rédigé le Jeudi 29 Octobre 2015
La question de Myriam H.

Cher Rav,

Une femme non-juive qui se convertit a-t-elle le droit de faire Yi'houd avec son fils qui est Goy ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28868 réponses

Bonjour,

Le Yi'houd d'une femme convertie avec son fils non-juif, est permis.

Voir :

- Rav Moché Feïnsteïn dans Igrot Moché, Even Haézer, volume 4, question 64.

- Michnat Haguer, chapitre 14, Halakha 34-36 et pages 683-685,

- Michméret Hayi'houd, chapitre 3, note 4.

C'est ainsi que pensent de grands décisionnaires contemporains :

- Le Rav Elyachiv, rapporté dans Yachiv Moché, page 190 et Dvar Halakha, chapitre 7, note 19.

- Le Rav Wozner dans Chévet Halévi, volume 9, Even Haézer, question 260 [il faut ajouter que le Yi'houd avec un non-juif est d'ordre rabbinique - voir Rav Avraham David Horowitz dans Kinyan Torah, volume 5, question 126].

- Rav Avraham David Horowitz dans Kinyan Torah, volume 5, question 126.

- Tchouvot Véhanhagot, volume 1, question 776.

Certains décisionnaires pensent que cela n'est pas permis. Voir Bétsel Ha'hokhma [responsa], volume 4, question 14, Léhorot Natan, volume 7, question 87.

Il n'est absolument pas obligatoire d'adopter une attitude rigoureuse.

Cependant :

Nous vous offrons la possibilité de choisir entre plusieurs solutions en fonction de la conjoncture ou en fonction de votre tendance à vouloir être exigeante et rigoureuse.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN