Aujourd'hui à Paris
07:21 : Mise des Téfilines
08:30 : Lever du soleil
12:42 : Heure de milieu du jour
16:54 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 13 Décembre 2019 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:49


Hiloulot du jour
Rav Isser Zalman Meltser
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Une épreuve est-elle forcément une punition ?

Rédigé le Lundi 23 Mars 2015
La question de Aaron A.

Chalom,

Peut-on dire que telle ou telle épreuve est une "punition" ou/et une "réparation" pour une 'Avéra commise en particulier, ou bien seul Hachem a la réponse ?

Car des fois dans la Torah on voit des mises en garde concernant certaines choses à ne pas faire.

Cordialement.

La réponse de Rav Emmanuel BENSIMON
Rav Emmanuel BENSIMON
1226 réponses

Chalom Aaron,

Le Ramban sur la 'Akédat Its'hak enseigne que l'épreuve peut avoir trois raisons :

1- Pour réparer une certaine faute : ce sera en général "mesure pour mesure".

2- Pour réveiller la personne : Hachem veut "ouvrir les yeux" de quelqu'un sur une réalité, Il peut alors lui envoyer une épreuve pour qu'il se remette en question.

3- Pour réaliser son potentiel : grâce à l'épreuve, la personne va s'élever et atteindre des niveaux spirituels beaucoup plus élevés. D'ailleurs, "Nissayone" (épreuve) vient de "Ness" (miracle) : de même que le miracle révèle quelque chose de caché, l'épreuve révèle le potentiel de la personne.

La 10ème épreuve d'Avraham ('Akédat Its'kak) correspondait à cette troisième raison.

Béhatsla'ha.

Mékorot / Sources : Rav Moché Ben Na'hman.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BENSIMON
Projet dédié par un généreux donateur