Aujourd'hui à Paris
04:24 : Mise des Téfilines
05:54 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:56 : Coucher du soleil
22:57 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56

Hiloulot du jour
Rabbénou Yaakov Ben Acher
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Yi'houd avec sa belle-mère

Rédigé le Samedi 6 Janvier 2018
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Mon épouse doit accoucher bientôt Bé'ézrat Hachem.

Comment est-il possible de faire en sorte que ma belle-mère s’occupe des deux autres enfants (filles de 4 et 2 ans) à la maison le soir et la nuit en ma présence ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
20899 réponses

Bonjour,

Première solution

Si le mari de votre belle-mère [votre beau-père] se trouve dans la même ville, le Yi’houd est permis. Elle aura le droit de dormir chez vous, même si elle s’y trouve avec la permission de son mari. Voir Iguerot Moché, Even Haézer, volume 4, question 65, passage 21 et Micheméret Hatahara, chapitre 7, Halakha 8.

Seconde solution

Si le mari de votre belle-mère ne se trouve pas dans la même ville, il faut que deux enfants dorment à la maison. Soit deux garçons âgés de 5 à 12ans. Soit deux filles âgées de 5 à 9 ans. Si les enfants dorment dans une autre chambre, la porte doit restée ouverte durant la nuit.

Troisième solution

Si le mari de votre belle-mère ne se trouve pas dans la même ville, le Yi’houd sera permis si votre sœur ou votre maman se trouvent à la maison durant la nuit avec une fille âgée de 5 à 9 ans

Quatrième solution

Si le mari de votre belle-mère ne se trouve pas dans la même ville, le Yi’houd sera permis si le fils de votre belle-mère ou son frère se trouvent à la maison durant la nuit avec un garçon âgée de plus de 5 ans.

Cinquième solution

Si vous disposez uniquement d’un seul garçon âgé de 5 à 12 ans, d’une seule fille âgée de 5 à 9 ans, ou d’une seule des deux personnes mentionnées dans la troisième solution, le Yi’houd sera permis si une des personnes précitées dort à l’extérieur de votre chambre et la ferme à clef en gardant la clef durant toute la nuit. Si cela n’est pas envisageable, l’une de ces personnes dormira avec vous dans votre chambre après avoir fermé la porte, et gardera la clef durant toute la nuit. S’il n’est pas possible de fermer la porte à clef, la personne qui dormira avec vous placera son lit devant la porte, de telle sorte qu’on ne puisse pas l’ouvrir sans être réveillé.

Sixième solution

Si vous disposez uniquement d’un seul garçon âgé de 5 à 12 ans, d’une seule fille âgée de 5 à 9 ans ou d’une seule des deux personnes mentionnées dans la quatrième solution, le Yi’houd sera permis si une des personnes précitées dort à l’extérieur de la chambre de votre belle-mère et la ferme à clef en gardant la clef durant toute la nuit. Si cela n’est pas envisageable, l’une de ces personnes dormira avec elle dans sa chambre après avoir fermé la porte et gardera la clef durant toute la nuit. S’il n’est pas possible de fermer la porte à clef, la personne qui dormira avec elle placera son lit devant la porte, de telle sorte qu’on ne puisse pas l’ouvrir sans être réveillé.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Iguérot Moché, Michmérèt Hatahara.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN