À la fin de Ticha Béav, nous ressentons une certaine joie. D'où provient-elle ? Réponse à travers des propos de Rav Eliahou Lopiane, de Rav Simha Zissel de Kélém et du Kaf Hahaïm.