En quoi la joie, qui n'est pourtant pas une mitsva de la Torah, est-elle plus importante que toutes les mitsvot ? Que dit le Baal Chem Tov à ce propos ? Qu'est-ce que la émouna (foi en Hachem) ? Hachem peut-Il ignorer nos fautes ? Que dit Rachi à ce sujet dans parachat Balak ? Qu'est-ce qui, dans notre comportement, peut rendre Hachem sévère, et entraîner notamment les souffrances que nous avons vécu ces derniers temps ? Que dit le Noam Élimélekh à ce propos ?