Au début de ce cours, Rav Chaya parle de trois notions relatives à la téchouva (vidouy, 'harata et kabala léatid), rappelant notamment l'importance de dire le vidouy. Il cite un principe rapporté dans le Choul'han Arou'h, à partir duquel il montre la nécessité -lorsqu'on accomplit les mitsvot- de ne pas se contenter d'actes. Il rapporte une ma'hlokète relative au cas de celui qui aurait fait le vidouy sans kavana (intention) ; et il explique pourquoi, d'après certains, cela n'empêche pas d'être quitte de la mitsva. Il montre -à partir de plusieurs paroles des 'Hakhamim- la nécessité de faire téchouva chaque jour.