Le Zohar dit que celui qui pleure la mort de Nadav et Avihou (les fils d'Aharon) est assuré que ses enfants ne mourront pas de son vivant. Qu'est-ce que cela signifie ? Et pourquoi faudrait-il pleurer précisément cette mort, qui a pourtant été la conséquence de plusieurs fautes ?