Question d'une internaute : Bonjour, j'aimerais savoir quelle attitude je dois adopter envers le comportement de mon mari. Depuis quelques mois, il est devenu extrêmement ingrat, il n'est jamais reconnaissant de tout ce que je fais et il ne me fait aucun compliment. Quand il est obligé d'en faire, c'est vraiment de force, et c'est très rare. Pourtant, je fais tout pour lui faire plaisir au quotidien, je fais beaucoup d'efforts, mais ça ne change rien et tout ce que je fais n'est jamais assez bien, ou alors c'est normal. Parfois, je me demande s'il m'aime vraiment. Merci de vos conseils...

La réponse de Mme Nathalie Seyman

La vie de couple est loin d’être un long fleuve tranquille. Et il y a des périodes où la relation conjugale peut se dégrader, où le mari ne fait plus attention à sa femme, où la femme ne se sent pas exister dans son couple, pas aimée… Alors que faire ? Ne rien faire et attendre que ça se calme ? Aller au clash ? Prendre ses distances ? Réfléchissons à votre problématique.

Chercher l’origine de cet abandon émotionnel

Si votre mari ne vous complimente plus, qu’il pense que tout ce que vous faites est normal, qu’il n’a plus de geste de tendresse envers vous, ou que ça a l’air forcé, c’est qu’il y a un abandon émotionnel de sa part. Il a retiré ses affects de la relation conjugale. Le détachement émotionnel ne se fait jamais sans raison.

Avant de faire quoi que ce soit d’autre, vous allez effectuer un travail de questionnement. Sur votre relation d’abord, puis sur vous-même. Qu’est-ce qui ne va pas dans votre relation conjugale ? Qu’est-ce qui n’allait pas depuis le début et qu’est-ce qui s’est dégradé ? Qu’est-ce que vous acceptiez et que vous n’êtes plus prête à accepter aujourd’hui ? Tout cela vous amènera ensuite au questionnement principal : comment votre relation de couple en est-elle arrivée là ?

Il y a plusieurs possibilités à cette situation :

- La routine : Votre couple peut s’être dégradé progressivement, à cause de la routine. La routine a pour danger de donner une idée d’acquis de l’autre, ce qui entraîne forcément une absence d’effort et de communication au quotidien. Il est facile, plus souvent pour les hommes, de penser que la relation n'exige plus les efforts des débuts. On voit l’autre comme un “robot” et tout ce qu’il nous apporte est normal, comme faisant partie d’un rituel. On le déshumanise quelque part. Un tel manque d'effort peut être interprété par l'autre comme étant une perte d'amour. Il se sent abandonné, mal aimé. La relation peut se dégrader encore plus, alors si l’autre décide de faire comme son conjoint désinvesti et ne considère plus son couple comme une priorité.

- L’éducation : Le conjoint recopie ce qu’il a eu comme modèle : le couple parental. Il n’a pas été témoin des attentions de son père envers sa mère et ne s’est pas posé la question quant au bien-fondé de cette pratique. Ses parents ont fonctionné ainsi et il pense que cela marchera pour votre couple également.

- Un ressentiment : Une dispute qui a mal tourné, ou plusieurs désaccords qui vous ont éloignés et l’ont amené à se protéger. L’abandon de l’affectif peut être un mécanisme de défense lorsque la personne se sent en position de faiblesse dans la relation. Il a du mal à vous pardonner, à dépasser une dispute et s’est donc retiré émotionnellement, même si physiquement, il est là.

- Un manque de remise en question : Si nous ne prêtons pas attention quotidiennement à la façon dont nous traitons notre conjoint, les choses peuvent s'aggraver très rapidement. Le manque de politesse, la violence verbale, l’indifférence créent des blessures de plus en plus profondes avec le temps. Pour éviter cela, chaque conjoint doit s'examiner régulièrement pour s'assurer de ne pas manquer de respect à l'autre, de le choyer et de le traiter à sa juste valeur.

- L’absence de communication : Votre conjoint ne se comporte pas bien avec vous, mais le sait-il ? Ou supposez-vous qu’il le sait ? Il est très important de se parler chaque jour de ce qui nous a fait plaisir de sa part, mais aussi de ce qui nous cause de la peine. On ne peut pas imposer à l’autre de nous comprendre d’un regard. Il faut se parler pour être toujours en phase dans la relation.

Travailler sur le rapprochement

Pour une femme, l’opinion de son mari est précieuse. Elle se nourrit de ses paroles positives. Ces paroles ont le pouvoir de lui donner de la force dans son quotidien, de l’encourager. Et cela, même si le mari n’est pas très actif dans les tâches domestiques. Une femme, de nature, doute sans cesse d’elle-même. S’il n’a aucune bonne parole pour sa femme, le mari la replonge alors dans ses doutes, que ce soit au sujet de son physique, de son rôle de mère, de sa capacité à rendre heureux, etc. Et pire, elle doutera de sa légitimité dans le couple et donc de l’amour que lui porte son mari. Il sera très difficile alors pour elle de s’épanouir dans son couple.

C’est pourquoi la relation ne peut pas rester à ce stade et laisser le temps faire son œuvre serait une grave erreur. Pour que chacun puisse s’épanouir dans son couple, il faut faire de gros efforts lorsque l’on voit que la relation ne suit pas le bon chemin. Ne rien dire, ne rien faire serait désastreux et ne conduirait à rien de bon. Il faut partir au combat. Mais partir au combat ne veut pas dire faire la guerre avec son mari et hurler tout le ressentiment qu’on a contre lui. Non, partir au combat, c’est trouver des stratégies, c’est se réinvestir deux fois plus dans son couple pour retrouver la complicité et le rapprochement affectif. C’est un travail sur soi, un don de soi, qui demande de la patience, mais avec, à la clé, un épanouissement conjugal.

Mes conseils

- Questionnez-vous : Il faut que vous identifiiez l’origine du problème. Qu’est-ce qui, d’après vous, a amené votre conjoint à se comporter ainsi avec vous ? Préparez ce que vous allez lui dire : vos attentes, vos déceptions, etc. Posez tout par écrit si besoin. Et sachez vous remettre en question. Chacun a sa part de responsabilité dans l’entretien d’une relation. Les deux partenaires ont quelque chose à améliorer pour faire avancer la relation dans le chemin de l’harmonie.

- La communication : On ne le dira jamais assez ! Cela permet de désamorcer des conflits à leur origine. Votre conjoint sait-il que cela vous gêne ce manque de compliment ? Ne restez pas sur un “il a dû le comprendre”, parce que, très souvent, ce n’est pas le cas. Pour parler d’un problème avec son époux(se), il faut une ambiance décontractée (pas avec des cris en fin de soirée pendant que l’on couche les enfants), où l’on est tous les deux, dans de bonnes dispositions pour parler et écouter l’autre. On écoute les doléances de l’autre et ses explications, on parle de ses doutes et inquiétudes et on fait le point ensemble sur ce qu’il faut pour améliorer la situation.

- Parlez-lui en particulier de vos doutes sur l’amour qu’il vous porte. C’est ce qu’il y a de plus problématique. Car vous vous posez des questions sur l’essence même de votre relation conjugale. Douter de l’amour que l’autre nous porte est très toxique pour le couple. Vous avez besoin de savoir quel combat mener : celui de faire changer ses habitudes envers vous ou celui de ranimer complètement la flamme entre vous deux. S’il vous dit qu’en effet, il doute de ses sentiments pour vous et que c’est ce qui explique son comportement, ne paniquez pas. Vous saurez au moins où vous en êtes ensemble et votre priorité sera donc de réveiller cet amour qui est juste endormi. Rien n’est irréparable et tout est à construire.

- Ranimez la flamme entre vous : Pour cela, il vous faut vous retrouver en tant que couple. Cassez votre quotidien par un petit week-end ensemble ou, si ce n’est pas possible, au moins une petite activité à deux qui vous fera retrouver votre complicité. Une petite surprise de temps en temps, un changement de coiffure, vous faire belle, de beaux habits, etc., tout ceci participe à un retour de flamme entre conjoints.

- Montrez-lui comment donner de l’attention. C’est écrit dans la Torah : le meilleur moyen de recevoir, c’est de donner ! Faites-lui vous-même des compliments, encouragez-le, soyez reconnaissante quand il le faut envers lui. Vous lui donnez ainsi l’exemple de ce que vous attendez de lui...

- Respectez scrupuleusement les lois de pureté familiale. Les lois de pureté familiale ont pour but de ne jamais considérer l’un ou l’autre comme un acquis et participe activement à réanimer constamment la flamme entre époux.

- Restez bienveillante et patiente : En particulier si vous voyez qu’il fait des efforts. On ne change pas du tout au tout du jour au lendemain. Ne soyez jamais dans l’accusation et le reproche, mais centrez vos arguments sur vos besoins. Par exemple, ne lui dites pas : Tu ne me fais jamais de compliments mais plutôt J’ai besoin que tu me fasses des compliments.

- Concentrez-vous sur les points positifs de votre relation. Faites la liste de toutes les qualités que vous aimez chez lui. Vous avez raison de vouloir changer ce comportement, mais ne perdez pas de vue toutes les choses positives que vous vous êtes apportées mutuellement.

- Si rien ne change, n’hésitez pas à consulter un thérapeute de couple. Ne laissez pas la situation se dégrader.

Une vie de couple épanouie, c’est un cadeau, mais qui ne se garde pas sans effort, d’un côté comme de l’autre. Ne lâchez pas prise, ce que vous avez construit vaut le coup de se battre. Et surtout, ne perdez jamais espoir ! La construction d'un couple demande des efforts, mais le bonheur qui vous attend tout au long de ce chemin, en vaut largement la chandelle !

Béhatsla’ha !

Si vous avez une question à poser à la psy, envoyez un mail sur l'adresse suivante entrefemmes@torah-box.com. Mme Seyman essaiera d’y répondre et la réponse sera diffusée de façon totalement anonyme.