En quoi l'étude de la Torah préserve-t-elle des souffrances ?