Dans la tradition tunisienne, on célèbre la fête des filles (Roch ‘Hodech "el benat”) le 6ème jour de ‘Hanouka. A l’époque, les jeunes filles célibataires de chaque famille et leurs amies se réunissaient et faisait une fête entre elles.On servait alors des pâtisseries au miel et le fiancé faisait attention d'offrir ce jour-là un cadeau à la fiancée.

Si les filles sont mises à l’honneur pendant ‘Hanouka, c’est notamment pour rappeler l’héroïsme de deux femmes, leur action et leur courage qui ont pris part au miracle de Hanouka. En réalité on peut dire que le miracle de Hanouka a été initié par… deux femmes; à deux stades différents de l’histoire! Qui sont-elles et qu’ont-elles initié ?
 

L’histoire de Yehoudit

L’histoire se déroule quelques années avant les événements qui sont célébrés à ‘Hanouka.

Holopherne fut le roi grec qui oeuvrait afin éradiquer la foi du peuple juif. Après l’avoir séduit par sa beauté mais surtout par ses paroles empruntes de sagesse, Yehoudit devint une habituée de la tente du Roi.

Un soir, Yehoudit l’abreuva de lait, ce qui l’endormit dans une torpeur profonde. Yéhoudit, à côté de lui pria, le visage inondé de larmes : D.ieu, renforce-moi, D.ieu d’Israël et je vengerai mon peuple ! Elle s’approcha de la tête du lit, puis dégaina l’épée d’Holopherne, elle se saisit de ses cheveux en disant: Arme-moi, mon D.ieu, de courage ! Elle le frappa deux fois au cou et lui trancha la tête. Puis, elle fendit le corps d’Holopherne de la tête aux pieds.

Revenant vers le camp juif avec la tête du gouverneur dans un panier, les juifs se réjouirent de cette victoire. Yéhoudit conseilla au chef des armée : A présent,D.ieu vous a livré le camp d’Holopherne. Prenez courage et partez en guerre ! »

Non seulement elle fut à l’origine de cette victoire qui leur redonna du courage, mais aussi, étant inspirée par la prophétie divine, elle fut par la suite celle qui leur indiqua la stratégie militaire à adopter afin de gagner la guerre.

Pour lire le récit complet de Yehoudit : https://www.torah-box.com/vie-juive/fetes/hanouka/hanouka-l-histoire-de-yehoudit_167.html

L’histoire de Hanna, fille de Mattathiyahou

Nous sommes à la veille des événements célébrés à ‘Hanouka. Ce soir-là, est célébré le mariage Hanna, la fille de Mattathiyahou, l’un des personnages les plus éminents de l’époque. Etant à la fois cohanim (prêtres servant au Temple), et dirigeant la rébellion pacifique contre les Grecs, cette famille était aimée et respectée par tous les juifs.

Au milieu des tables joliment décorées, la musique battait son plein, lorsque soudain la fiancée se leva et devant tous les invités déchira sa robe, se retrouvant ainsi dénudée au milieu de la pièce! Ses frères, choqués, étaient désemparés au point de vouloir sévèrement la punir de la honte infligée à la famille.

Sur ce, elle leur rétorqua “vous seriez prêts à me tuer par zèle mais vous n’avez pas assez de courage pour me protéger des mains du gouverneur grec qui viendra ici pour me violer ce soir?”. En effet, à l’époque un décret avait été édité selon lequel les femmes juives devaient passer leur nuit de noces avec le gouverneur local.

La réaction des fils de Mattathiyahou fut univoque: ils décidèrent de se rebeller contre et de défendre l’honneur des jeunes femmes juives qui étaient outragées par ce décret. C’est ainsi que la rébellion des Maccabéens débuta, et c’est ce qui initia toute l’histoire de ‘Hanouka, la victoire militaire et le miracle de la fiole d’huile.