Entre Pessa’h et Chavouot s’écoulent 49 jours (soit 7 semaines) lors desquels nous faisons le décompte du Omer. Ces jours regorgent d’un sens profond, et ont pour objectif de nous parfaire. Plus encore, chaque semaine est associée à une Séfira (un attribut divin), qui nous permet de nous orienter quant aux middot (traits de caractère) à améliorer en particulier. 

Le mot Séfira en hébreu signifie “sphère”. Ainsi, toutes proportions gardées, les Séfirot correspondent à la “personnalité” de D.ieu, à son comportement. Il est important de préciser que cela doit être compris de manière relative et imagée, car D.ieu est infini, inchangeable et omnipotent, et ne peut donc pas être défini d’une quelconque manière. Penchons-nous sur ces Séfirot et sur la façon dont on peut travailler sur chacune d’entre elles de manière concrète.

Semaine 1 : ‘Hessed

La première semaine du Omer est associée au ‘Hessed. Cet attribut signifie "bonté" en hébreu. D.ieu a créé le monde par pur ‘Hessed, et non pas parce qu’Il en avait besoin. Puisque que nous avons été créés à Son image, nous avons le devoir de Lui ressembler, et de L’imiter dans Ses actions. Le ‘Hessed représente la bienveillance et l’amour de l’autre, celle de donner, car c’est en donnant qu’on se sent rempli et accompli. Le ‘Hessed représente la force ultime qui fait en sorte que l’univers continue d’exister.

Mise en pratique

Faites en sorte d’être un kéli (récipient) pour recevoir la Chékhina (présence divine) de par vos actions bienfaitrices. Essayez d’éprouver de l’empathie pour quelqu’un qui passe par une période difficile, même si vous ne la connaissez pas très bien. Donnez de votre temps et de votre argent (de manière raisonnable) sans attendre quoi que ce soit en retour. Focalisez-vous sur les besoins de votre entourage, même si cela vous demande un effort. Tendez la main à un étranger. Et mettez de côté votre amour propre en vous réconciliant avec quelqu’un avec qui vous êtes en froid. 

Semaine 2 : Guévoura

La deuxième semaine du Omer est associée à la Guévoura. Cette dernière signifie la justice et la rigueur en hébreu. En effet, la Michna nous révèle qu’un guibor (un héro) est celui qui parvient à contrôler son mauvais penchant et ses pulsions. La Guévoura définit les limites et les balises d’une personne.

Mise en pratique 

Assurez-vous d’être un exemple pour tous ceux qui vous entourent, d’être un Kidouch Hachem (sanctification du nom de D.ieu). Ainsi, efforcez-vous de ne pas succomber à vos mauvaises pulsions, pour votre propre niveau spirituel et pour celui des autres. Par exemple, avant d’émettre une critique, réfléchissez bien à sa portée et à son utilité.

Semaine 3 : Tiféret

L’attribut de Tiféret signifie harmonie et symétrie. Elle harmonise les différentes expressions de l'amour et de la rigueur, et c'est cet équilibre qui fait sa beauté. Cette Séfira symbolise l’équilibre parfait de tous les éléments de la création. Lorsque D.ieu acheva la création, l’attribut de Tiféret fut atteint. De la même manière, cette Séfira domine lorsque nous achevons un projet ou franchissons une étape importante de notre vie. L’équilibre et la symbiose parfaite entre 'Hessed et Guévoura constitue le pilier de notre Avodat Hachem (service divin) et de notre relation avec autrui.

Mise en pratique

Soyez posée dans vos actions, vos émotions et vos pensées. Efforcez vous de juger l’autre favorablement, et d’apprécier toutes les bontés du Créateur à leur juste valeur. Assurez-vous de prononcer des paroles vraies et justes. Apportez votre aide à quelqu'un de la manière la plus généreuse qui soit (avec un sourire, un geste affectueux).

Semaine 4 : Nétsa’h

Nétsa’h veut dire “éternité” en hébreu. Le Nétsa’h c'est avoir une vue d’ensemble sur la vie, de manière permanente et authentique. Cet attribut nous permet de percevoir les choses dans leur totalité, et non de façon fragmentée. Par exemple, lorsqu’Hachem envoie des épreuves à un individu (perçues de manière négative par l’homme, donc Guévoura), mais que ces épreuves ne sont envoyées que pour faire grandir l’individu (donc du ‘Hessed) cela s’appelle Nétsa’h. Ainsi, le Nétsa’h semble parfois contradictoire : il s’agit d’un attribut qui est lié au ‘Hessed mais qui ressemble au Din (attribut de justice et de rigueur).

Mise en pratique

Les souffrances d’aujourd’hui peuvent être les avantages et les bénédictions de demain. Essayons de voir plus loin que le moment présent et faisons confiance aux plans divins. Ils nous mènent toujours à bon port, même si on ne peut le voir sur-le-champ. Par exemple, défaites-vous aujourd’hui d'une mauvaise habitude, engagez-vous à développer une nouvelle bonne habitude, soyez patient et écoutez l'autre jusqu'au bout. Remerciez Hachem chaque jour pour ses bienfaits.

Semaine 5 : Hod

Hod représente la beauté charismatique et la splendeur. Moché Rabbénou a fait don de son Hod à Yéhochoua lorsqu’il lui donna le flambeau pour diriger le Am Israël. La politesse et les bonnes manières sont des qualités qui sont associées au Hod. Hod provient également du mot Hodaa en hébreu, qui signifie remercier. Cette semaine du Omer se focalise principalement sur la reconnaissance et les remerciements pour toutes les bénédictions qui nous sont offertes. Le Rambam explique à ce propos que tout l’objectif de la création est de croire en D.ieu et de Le remercier de nous avoir créés.

Mise en pratique

Prenez quelques secondes par jour pour prendre conscience de tous les aspects positifs de votre vie et pour remercier D.ieu de tous Ses bienfaits. Répandez la beauté de la Torah et la Avodat Hachem autour de vous et sanctifiez Son nom !

Semaine 6 : Yéssod

Yéssod signifie "fondation" en hébreu. C’est par l’entremise de cet attribut que toutes les middot intéragissent avec le monde. Le Yéssod crée un lien entre D.ieu et Son monde. Cette Séfira permet à tout un chacun de parfaire ce monde et le rendre meilleur. 

Mise en pratique

Soyez un exemple pour votre entourage. Impliquez-vous dans des causes qui ont pour objectif de rendre ce monde plus élevé spirituellement. Par exemple, organisez des cours de Torah chez vous si vous en avez la possibilité. Inspirez autrui par votre sincérité et votre dévouement envers Hachem.

Semaine 7 : Malkhout

La septième et dernière semaine du Omer incarne la Malkhout, la royauté. Les Kabbalistes expliquent que les six premières Séfirot sont masculines, alors que la Malkhout est féminine. Les six premières Séfirot donnent, alors que la Malkhout reçoit. La Malkhout nous permet d’admettre que nos capacités et atouts proviennent d’Hachem Lui-même; notre existence est complètement insignifiante comparée à l’infinité de D.ieu.

Mise en pratique

Acceptez le joug divin et la royauté divine dans votre vie. Prenez conscience que chaque seconde de votre vie est calculée par Hachem, et que Son monde est rempli de justice, même si on ne peut pas le voir tout de suite. La Malkhout se révèle dans nos moindres actes; chaque opportunité est un moyen de la faire descendre et d’asseoir la présence divine dans ce monde.

Puissions-nous travailler suffisamment sur nos middot lors de cette période du Omer, pour devenir meilleure et servir d'exemple à notre entourage. Amen !

Référence : "Les Séfirot", de Rabbi Yaakov Haber