Daniel Levi. Lorsque nous lui avons proposé le projet d'une chanson sur l'amour gratuit, l'été dernier, il a immédiatement accepté. Alors qu'il terminait son propre album, alors qu'il se préparait à débuter une tournée, alors que nombre de stars ont décliné une collaboration avec Torah-Box pour éviter le "communautaire" et "ternir" leur image... celui qui irradiait et chantait l'amour dans le grand public n'a pas sourcillé. Avec sa sincérité et sa générosité légendaire, cette star de la chanson française a foncé sans poser de questions sur le niveau musical, avec qui il chanterait (tellement rare) ou même demandé de valider sa prestation dans la chanson. Il a agi avec une générosité et une simplicité déconcertantes, qui sont l'étoffe des vraies stars.

Alors même qu'il luttait contre la maladie, épuisé par les traitements de chimiothérapie, il mit à profit son petit temps de convalescence pour donner le meilleur de lui-même et envoyer à plusieurs reprises sa ligne de chant jusqu'à ce qu'elle soit parfaite. Alors même qu'il aurait pu utiliser ce temps pour tout couper, il a réitéré son excitation de faire partie d'une chanson qui parlait du véritable amour, celui qui unit tous les hommes au delà de toute dissension, à revoir ici d'ailleurs : https://torahbox.com/KH8P 

Daniel ne nous a pas tant surpris lorsqu'il a décidé de nous quitter pendant Chabbath (jour d'union avec Hachem) à la date du 9 Av dont la réparation est... l'amour gratuit. Et comme si cela n'était pas suffisant, il a été enterré ce dimanche, jour où les Juifs du monde entier ont jeûné et prié pour la reconstruction du temple... détruit à cause de la haine gratuite.

Mais alors où sont passés les mérites des milliers de prières et mitsvot de Hafrachat 'Halla que Torah-Box a eu le mérite de faire faire, Sandrine Lévi-Aboukrat ? On a reçu tellement de photos de femmes heureuses d'accomplir cette Mitsva pour sa guérison... Il faut savoir qu'aucune prière sincère n'est vaine ! Et même si on a prie pour un malade dont l'état de santé empire pourtant... Le Steïpeler écrit que "toute prière sincère doit être exaucée. Si ce n'est pas aujourd'hui, elle sera demain, sinon dans une semaine ou dans un mois. Si ce n'est pas dans un an, cela sera peut-être dans 10 ans, 100 ans ou plus. Si les prières ne sont pas exaucées de notre vivant, elles le seront pour nos enfants ou petits-enfants. On ne sait pas quand, mais elle sera exaucée un jour ou l'autre."

Ainsi on souhaite à sa femme Sandrine et tous ses enfants que ces prières d'avant son départ contribuent à leur apporter la santé et la proximité avec D.ieu tout au long de leur vie.

Binyamin Benhamou | Yaakov Benguigui | L'équipe Torah-Box