Dans quel cas la Torah a-t-elle interdit de recevoir du cho'had ou d'en donner ? Comment comprendre que le cho'had aveugle les yeux des 'Hakhamim ? Pourquoi les Talmidé Hakhamim sont-ils, malgré leur yétser hara, plus proches de la vérité que n'importe quelle autre personne ? En quoi sont-ils les plus aptes à prendre les bonnes décisions ? Réponse à travers un passage de parachat Ekev, et des propos du Hazone Ich et de Rav Bergman.