Logo Torah-Box

2 frères qui prient ensemble doivent-ils faire Kaddich ensemble ?

Rédigé le Lundi 26 Février 2024
La question de Bernard C.

Bonjour,

Est-ce que deux frères priant dans la même synagogue doivent faire le Kaddich pour leur mère ensemble ou chacun à leur tour ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

Deux frères Séfarades priant dans la même synagogue peuvent réciter le Kaddich en même temps.

Dans certaines communautés Ashkénazes, on agit également de la sorte. Voir Atéret Avot, édition 5775, volume 1, chapitre 5, Halakha 3 et Pisské Techouvot, chapitre 132, passages 22-23.

Dans certaines communautés Ashkénazes, c'est, uniquement, un seul orphelin qui récite le Kaddich et non, plusieurs en même temps, même s'il s'agit de deux frères. Divré Sofrim - Kitsour, édition 5772, chapitre 55, Halakha 42.

Rabbi Moché Sofer [voir plus bas] explique la coutume Ashkénaze : le mérite du Kaddich est considéré en fonction de tous ceux qui y répondent. Le mérite de celui qui le récite est calculé en fonction de la Mitsva accomplie par tous ceux y répondent. Plus les fidèles seront nombreux, plus le mérite sera important.

Mais lorsque plusieurs personnes récitent le Kaddich en même temps, c'est, uniquement, celui qui entraîne le Amen des fidèles qui aura ce mérite. Les autres ne compteraient pour "rien". Divré Sofrim - Kitsour, édition 5772, chapitre 55, Halakha 42.

S'il y a plusieurs hommes ayant l'obligation de réciter le Kaddich, chacun récitera un Kaddich différent.

Ceci est mentionné dans les écrits de nombreux décisionnaires.

Rabbi Moché Sofer, l'auteur du 'Hatam Sofer [Ora'h 'Haïm, réponse 159] traite de ce sujet.

Rabbi Israël Meïr Hacohen, l'auteur du Michna Broura, a rédigé un long développement afin de fixer l'ordre d'importance lorsque plusieurs personnes ayant l'obligation de réciter le Kaddich, se trouvent à la synagogue. Voir Biour Halakha, début du chapitre 132.

Voir, également, Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 132, note 7 et Pisské Techouvot, chapitre 132, passages 22-23.

Le 'Hazon Ich, également, défend cette position. Voir Dinim Véhanhaguot, chapitre 4, passage 7.

En cas de force majeure, lorsqu'il y a de nombreuses personnes ayant l'obligation de réciter le Kaddich, on place une séparation entre deux groupes de personnes afin de permettre à tous d'accomplir la Mitsva.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Wize - Guide pour être les meilleurs grands-parents

Wize - Guide pour être les meilleurs grands-parents

Guide pratique pour relever avec joie et sérénité, la mission de « belle-mère » ou « grand-mère » !

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN