Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:45 : Mise des Téfilines
06:05 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:29 : Coucher du soleil
22:25 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

5 questions sur l'huile d'onction

Rédigé le Mardi 8 Janvier 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

J'ai des questions sur l'huile d'onction.

1. Quelle doit être l'utilisation de l'huile d'onction ?

2. Sa préparation doit-elle être faite spécialement par un ou des rabbins à partir de prières ou invocations spécifiques ?

3. Tout le monde peut-il en fabriquer ?

4. L'huile d'onction doit-elle être vendue ?

5. La préparation de l'huile d'onction est-elle personnalisée, c'est-à-dire utilisée pour une personne selon la situation qu'elle vit, ou alors la même huile peut-elle être utilisée par des personnes ayant des problèmes différents ?

Merci.

La réponse de Rav Shimon GRIFFEL
Rav Shimon GRIFFEL
562 réponses

Bonjour,

1. L'huile d'onction ou "Chémèn Hamich'hah" est une huile qui était destinée à oindre les objets du Michkan, Aaron et ses enfants afin de les sanctifier pour le service du Michkan (Chémot 30, 26 - 29). En plus de cette fonction ponctuelle lors de l'inauguration du Michkan, on l'utilisait aussi pour oindre les Cohanim Guedolim et les rois, sauf s'il s'agissait du fils du roi précédent et qu'il n'y avait pas de dispute au sujet de la succession du roi précédent (Krétot 5b).

2. La fabrication n'avait rien de mystique, mais consistait en un volume de douze log (entre 3.6 et 7.2 litres environ selon les avis) d'huile d'olive que l'on parfumait en y faisant macérer différentes épices préalablement bouillies dans des proportions précises (Krétot 5a).

3. Il est strictement interdit d'en fabriquer en vu de son usage personnel (Chémot 30, 32), mais il est permis de la reproduire à des fin d'étude ou pour la donner au Beth Hamikdach (Krétot 5a). Cependant, vu que de manière miraculeuse la bouteille ne se vidait pas, il n'y avait aucune utilité à en refaire (Krétot 5b).

4. Il était aussi strictement interdit d'utiliser cette huile à des fins autres que celles mentionnées plus haut (Chémot 30, 32). Il n'était donc pas possible de la vendre.

5. Comme dit précédemment, cette huile était préparée selon une recette très précise mentionnée dans la Torah, sa formule n'était donc pas personnalisable.

Nous restons, Bé'ézrat Hachem, à votre disposition pour toute question.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Shimon GRIFFEL