Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:34 : Mise des Téfilines
06:44 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:04 : Coucher du soleil
21:54 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

A quoi fait référence le nombre 36 dans le mot "Kislev" ?

Rédigé le Lundi 30 Novembre 2020
La question de Anonyme

Bonsoir,

Je voulais savoir à quoi fait référence le nombre 36 dans le mot "Kislev" s'il vous plait ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31635 réponses

Bonjour,

Dans certains ouvrages basés sur les enseignements de Kabbale, il est expliqué que les forces du mal ont pour mission d'étouffer les lumières de Torah nous permettant de combattre l'obscurité qui nous entoure.

Au mois de Kislev, où les lumières de la Torah prirent le dessus sur l'obscurité des Grecs, ces forces du mal redoublent d'efforts pour faire sombrer les "inconscients" dans le plus profond des abîmes et les éloigner du but pour lequel ils ont été créés.

Cet enseignement est résumé dans le mot Kislev [כסלו]. La première syllabe du mois "כס" signifie recouvrir, étouffer. La seconde, "לו", de valeur numérique 36, fait allusion aux 36 lumières que nous allumons durant 'Hanouka [sans compter le Chamach, ne faisant pas partie intégrante de la Mitsva] ayant pour but de briser l'obscurité du monde matériel nous entourant.

Voir Chéfa' 'Haïm - Torah Oumoadim [Admour de Klauzenbourg - Rabi Yekoutiel Yéhouda Halbershtam], volume 3, page 10 [116].

Seconde explication

Lorsqu'Adam Harichone, le premier homme, fut créé, il bénéficia d'une lumière extraordinaire lui permettant d'accéder à tous les secrets de ce monde et grâce à laquelle, il pouvait voir d'un bout du monde à l'autre. Voir Talmud 'Haguiga 12a. Après la faute, il en fut privé. Mais il en tira profit durant les 36 heures suivant sa création.

Les Grecs voulaient nous faire sombrer dans l'obscurité la plus profonde et nous aurions perdu à tout jamais le mérite de retrouver cette fameuse lumière. Les risques étaient très importants, si ce n'était le courage et les efforts d'un petit noyau de Tsadikim, non encore touchés par l'impureté environnante.

Cet enseignement est résumé dans le mot Kislev [כסלו]. La première syllabe du mois "כס" signifie recouvrir, étouffer. La seconde, "לו", de valeur numérique 36, fait allusion aux 36 heures durant lesquelles Adam Harichone profita de la lumière en question.

La lumière en question peut être dévoilée grâce aux "enseignements" des 36 lumières de 'Hanouka.

Voir Bné Issakhar [Rabbi Tsvi Elimélekh Chapira], Kislev-Téveth, Maamar 1, passage 6 et Maamar 2, passages 8 et 13.

Troisième question

Notre Torah orale se trouve dans le Talmud, composé de 36 traités. Les Grecs ont voulu faire tomber cette Torah dans les oubliettes.

Cet enseignement est résumé dans le mot Kislev [כסלו]. La première syllabe du mois "כס" signifie recouvrir, étouffer. La seconde, "לו", de valeur numérique 36, fait allusion aux 36 traités du Talmud.

Voir Bné Issakhar, Kislev-Tévèt, Maamar 2, passage 12, Chéfa' 'Haïm - Ra'ava Déra'avine / Béréchit-Toledot, page 397.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Chéfa' 'Haïm, Bné Yissakhar.
Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN