Alexandre le Grand & le judaïsme

Rédigé le Jeudi 7 Avril 2016
La question de Madeline E.

Bonjour,

Que savons-nous de la place d'Alexandre le Grand dans le Judaïsme ?

Des personnes disent qu'Alexandre le Grand se serait converti au Judaïsme en entrant à Yerouchalaïm.

Est-ce vrai ?

Quels sont les textes, sources où nous pouvons le lire, l'étudier ?

En vous remerciant de votre réponse,

Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6452 réponses

Chalom Ouvrakha,

Les informations que nous avons concernant Alexandre le Grand sont un peu éparpillées dans nos écrits, mais en tout cas, je n'ai trouvé nulle part que celui-ci se serait converti.

Voici quelques références le concernant.

L'histoire la plus connue à son sujet lors de sa rencontre avec Chimon le Cohen Gadol, est rapportée dans le traité de Yoma 69a. Voir aussi responsa du Radbaz tome 3 'Hochen Michpat, responsa 41, qui nous écrit longuement sur le sujet de la connaissance des caractéristiques d'une personne par rapport à sa morphologie faciale ('Hokhmat Hapartsouf).

Dans le livre de Yossifoun (Phablus Jossef), il est raconté que celui-ci a demandé à Chimon le Cohen Gadol de placer sa statue dans le Temple, et, celui-ci, après avoir repoussé cette éventualité, lui a proposé en contrepartie d'appeler les enfants des Bné Israël, et en particulier les Cohanim, pendant un an en son nom (Aleksander). Voir aussi le Biour Hagra Ora'h 'Haïm 139, 3 à ce sujet. C'est d'ailleurs un nom très réputé chez les 'Hassidim.

Au passage de cette histoire, certains Rabbanim ont voulu déduire qu'il est interdit de réaliser une statue d'une personne, même s'il s’agit de quelqu'un de juste.

On ne peut pas tirer d'ici une preuve d'une permission quelconque de porter ou donner un nom qui est non-juif, car il s'agissait certainement d'un danger de mort à éviter (voir Michné Hakahot tome 4, 114).

Dans le traité de Sanhédrin 91a, et Béréchit Rabba chap. 61, 7, ainsi que dans la Méguilat Ta'anit chapitre 3, il est rapporté qu'Alexandre a donné tous les droits aux Bné Israël sur la terre d'Israël, et non pas aux Bné Ichmaël, ni aux égyptiens. Voir aussi Kaftor Vapéra'h chapitre 8.

Voir Oter Hamidrachim sur les dix tribus, page 467, où il est rapporté qu'Alexandre avait renfermé des méchants.

Voir préface du Méiri sur Pirké Avot concernant les guerres d'Alexandre.

Attention toutefois, car il y a eu deux Alexandre. Voir traité Soucca page 51b (où il figure apparemment qu'Alexandre aurait tué toute une ville), et Aroukh Laner, ainsi que Guitin 57b et Tossafot sur place. Voir aussi responsa Atérèt Paz tome 1, Ora'h 'Haïm 10.

A présent, je vous transmets quelques références dans les ouvrages de la 'Hassidout au sujet d'Alexandre : voir Chem Michmouel Parachat Tsav 1915, Sfat Emet 'Hanouka 1882, Likouté Maamarim du Rav Tsadok Hacohen page 125, et Takanat Hachavim page 25.

Je voudrais tout de même souligner que, malgré ce respect extraordinaire qu'il y a eu entre Alexandre et les juifs, il suffira de trois générations plus tard pour que les grecs persécutent les juifs, moins de 200 ans plus tard !

Cela me rappelle tristement l'inquisition et la Shoah... Avoir de trop bons rapports avec les non-juifs n'annonce pas forcément quelque chose de bon...

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA