Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:44 : Mise des Téfilines
07:46 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:36 : Coucher du soleil
20:20 : Tombée de la nuit

Paracha Vayélèkh
Vendredi 30 Septembre 2022 à 19:13
Sortie du Chabbath à 20:17
Afficher le calendrier

Après avoir fait Téchouva, quand est-on pardonné ?

Rédigé le Mercredi 27 Juillet 2022
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je voulais savoir, lorsque que l’on fait Téchouva sur une 'Avéra, est-on pardonné de suite ou bien après Kippour ?

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
32171 réponses

Bonjour,

La réponse à votre question se trouve dans le Rambam, Hilkhot Techouva, chapitre 1, Halakha 4 :

"Bien que la Techouva fasse expiation pour toutes les fautes et que le jour de Kippour soit une autre forme d'expiation, certaines d'entre elles sont expiées immédiatement, mais d’autres ne sont expiées qu’après un certain temps.

Comment cela ?

A. Si une personne transgresse un commandement positif qui n’implique pas de [peine de] retranchement [Karèt], et se repent, cela lui est pardonné immédiatement. À ce sujet, il est dit : « Revenez, ô, enfants rebelles, Je guérirai vos égarements ».

B. Si une personne transgresse un commandement négatif qui n’est pas passible de retranchement, ni de mort par le tribunal, et fait Techouva, la punition est suspendue, et le jour de Kippour fait expiation. À ce sujet, il est dit : « En ce jour, il sera fait expiation pour vous ».

C. Si une personne transgresse des interdits passibles de retranchement [Karet] ou de mort [par le tribunal] et fait Techouva; la Techouva et le jour de Kippour mettent en suspend, et des souffrances achèvent l’expiation. Son pardon ne sera complet que lorsqu’elle endurera des souffrances. À ce sujet, il est dit : « Je châtierai leur rébellion avec une verge, leur impiété par des fléaux ».

Dans quel cas cela s’applique-t-il ?

Si elle n’a pas profané le nom [de D.ieu] en transgressant.

D. Mais celui qui profane le nom [de D.ieu], bien qu’il se soit repenti, que le jour de Kippour soit passé alors qu’il persévère dans son repentir, et qu’il ait subi des souffrances, son expiation ne sera pas complète jusqu’à ce qu’il meure. [Dans ce cas,] Le repentir, le jour de Kippour, et les souffrances mettent tous les trois en suspend, et la mort fait expiation, comme il est dit : « Mais l’arrêt de l’Eterne-l des Armées a été révélé à mes oreilles : ce péché ne vous sera point pardonné, jusqu’à votre mort."

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Rambam.
Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN