Aujourd'hui à Paris
06:28 : Mise des Téfilines
07:32 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:36 : Coucher du soleil
18:22 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Après Zéra' Lévatala, Téfila non acceptée ?

Rédigé le Dimanche 30 Août 2015
La question de Dan M.

Bonjour Rav,

Si un homme a eu une semence en vain, est-ce vrai que sa prière n'est pas écoutée pendant les 40 jours suivant l'acte ?

Si c'est le cas, est-ce pareil si les 40 jours suivant l'acte incluent Roch Hachana, les 10 jours de pénitence et Yom Kippour ?

Je vous remercie.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

En effet, dans certains cas, les prières de l'auteur d'une telle faute ne sont pas exaucées.

Mais, attention ! Toutes les fautes n'ont pas la même gravité, même s'il s'agit de la même action.

Une même faute n'a pas, obligatoirement, la même portée. Cela dépend de très nombreux facteurs.

Seul Hachem est en mesure de juger les actions de chacun.

Nous n'avons pas le droit de penser que nous sommes voués à l’échec. La Techouva est toujours acceptée.

En ce qui concerne votre question :

Ceci est mentionné clairement dans un verset des prophètes rapportant une prophétie qu'Hachem énonça : "Quand vous étendez les mains, je détourne de vous mes regards, dussiez vous accumuler les prières, J'y resterais sourd car vos mains sont pleines de sang". Yéchaya [Isaïe], chapitre 1, verset 15.

Les mots "Car vos mains sont pleines de sang" font allusion à la faute dont il est question dans cette réponse.

S'il s'agit d'une semence en vain suite à une action intentionnelle, c'est une faute d'une extrême gravité.

Dans le Choul'han 'Aroukh, Even Haézer, chapitre 23, Halakha 1, il est mentionné de façon explicite que cette faute est la plus grave des fautes de la Torah !

La punition pour une telle faute est tellement grave que tous nos maîtres mettent en garde l'être humain et plus particulièrement la jeunesse. Voir Talmud Nidda 13a-13b, Rambam, Hilkhot Issouré Bia, chapitre 21, Halakha 18-19 / Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 23, Halakha 2 / Séder Hayom, chapitre "Hanhagat Halayla".

Tant que le fauteur ne fait pas Techouva, ses prières ne sont pas exaucées.

Qu’est-ce que la Techouva ?

Le Rambam écrit :

C’est [pour le pécheur] abandonner sa faute, en libérer sa pensée, et se résoudre à ne jamais récidiver, comme il est dit : « Que le pervers abandonne sa voie, etc. ». De même, il doit regretter le passé, comme il est dit : « Après m’être retourné, j’ai regretté ». Et Celui Qui connaît les secrets témoignera qu’il ne commettra plus jamais cette faute, comme il est dit : « et nous ne diront plus "nos dieux" à l’œuvre de nos mains ». Il faut se confesser verbalement, et dire les résolutions que l’on a prises.

Nos maîtres rajoutent que le fauteur doit obligatoirement doubler le temps qu'il consacre à l'étude des textes de la Torah.

Les solutions

A propos de la lutte contre le Yétser Hara', nos Sages, les 'Hakhamim, disent : "Si Hachem, le Maître du monde, ne vient pas en aide à l'homme, il ne pourrait en venir à bout". Talmud Soucca 52b.

En d'autres termes, il est IMPOSSIBLE de maîtriser ses pulsions et de vaincre ses tentations sans bénéficier de l'aide divine.

Toutefois, pour bénéficier de cette aide, il est indispensable de faire un premier pas : de fournir un petit effort.

Ceci est également mentionné dans les écrits de nos Sages : "Quiconque fournit un effort pour faire le bien, bénéficiera d'une aide divine". Talmud Chabbath 104a.

1. Il faut, urgemment, vous séparer de l'appareil vous permettant d'avoir accès à Internet. OUI, le jeter à la poubelle. Apparemment, vous n'avez aucune obligation de posséder un tel appareil.

Ceci est une décision prise par TOUS les grands de la génération.

Pour communiquer avec les vôtres, il suffit d'un téléphone tout simple sans possibilités de connexion à internet.

2. Si vous agissez de la sorte et que vous priez quotidiennement afin de pouvoir bénéficier d'une aide, vous ne verrez que des merveilles.

3. Plus vous étudierez les textes de notre sainte Torah, plus il vous sera facile de lutter contre cet ennemi. Essayez, vous en serez émerveillé.

4. Le verset dit : "Qui creuse une fosse, y tombera; qui abat un mur sera mordu par un serpent" Kohélet chapitre 10, verset 8.

Rachi [se basant sur une explication du Talmud] applique la fin de ce verset à ceux qui renversent les "barrières légales" - les ordonnances rabbiniques qui servent à sauvegarder la Torah - et qui sont frappés par la main céleste.

"La Torah nous enseigne la connaissance du bien et du mal, de nos droits et de nos devoirs. Mais la tâche qui incombe à l'homme est de PRENDRE DES MESURES QUI SONT PROPRES A ASSURER LA REALISATION DES COMMANDEMENTS et à faire éviter la violation des défenses". De là, l'institution rabbinique des Guedarim et Sayaguim, c'est-à-dire des "haies érigées autour de la loi". Nous sommes redevables à ces instaurations et à leur observance consciencieuse de la pérennité de la Torah" (Rav Munk dans La voix de la Torah, Chémot 2313).

Internet Cachère

Cliquez-ici pour en savoir plus : ;http://torahbox.com/GDE5

Sans faire appel à ces solutions, il est strictement interdit d'utiliser ces appareils.

De nos jours, l'avenir du peuple juif, et plus particulièrement celui de la jeunesse, est en danger; soyons donc assez prudents afin de faire plaisir à Hachem et afin de mériter les plus grandes bénédictions.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN