c Question au Rav : Bénédictions sur la lavande & autres senteurs
Projet dédié par un généreux donateur

Bénédictions sur la lavande & autres senteurs

Rédigé le Lundi 26 Mai 2014
La question de Hugo G.

Chalom Alékhem Kvod Harav,

Quelle Brakha faisons-nous lorsque nous sentons de la lavande ?

A ce sujet, pouvons-nous avoir une petite explication sur quand faire "Atsé", "Isbé" ou "Miné Bessamim" ?

Toda Rabba.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27321 réponses

Chalom,

La Brakha que l'on doit réciter avant de sentir de la lavande est : "... Boré 'Atssé Bessamim"

La Brakha "...Boré 'Atssé Bessamim" doit être récitée lorsqu'il s'agit d'une plante ayant des caractéristiques semblables à celui d'un arbre :

1. La tige principale ne doit pas être souple et molle, elle doit être assez rigide [s'apparenter au bois],

2. Il n'est pas obligatoire que la plante soit aussi dure que le bois,

3. La plante doit faire partie des végétaux qui restent en terre d'une année à l'autre (contrairement à certaines plantes qui disparaissent en hiver pour réapparaitre au printemps ou en été ou qui nécessitent certaines interventions agricoles pour fleurir à nouveau),

4. Le corps principal de la plante doit donner des feuilles (comme un arbre), c’est-à-dire que la plante est composée de deux parties : la partie odoriférante et le "tronc".

La Brakha "...Boré 'Issbé Bessamim" doit être récitée dans le cas suivant :

1. Si les conditions 1, 2, 3 précitées ne sont pas remplies,

2. Si les conditions 1-2 sont remplies mais qu'il s'agit d'une plante ne restant pas en terre d'une année à l'autre - La Brakha à réciter est "...Boré Miné Bessamim".

3. Exemple : Avant de sentir les feuilles de menthe, il faut réciter "...Boré Issbé Bessamim".

4. En ce qui concerne l'odeur d'un produit chimique (parfums, etc...) : d'après certains décisionnaires, il faut réciter "...Boré Miné Bessamim". Selon d'autres, il est interdit de réciter une quelconque Brakha. Dans le doute, on ne récite pas de Brakha.

5. Si l'on a un doute à propos d'une plante et qu'il n'est pas possible de vérifier les caractéristiques de la plante, il faut réciter "...Boré Miné Bessamim".

Il y a encore de nombreux détails concernant ce sujet. Il est possible de les étudier dans le Choul'han 'Aroukh chapitre 216, paragraphe 2, ainsi que dans le Michna Broura et le Pisské Tchouvot (livre en hébreu assez répandu en Israël) sur ce paragraphe.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur