c Question au Rav : Brakha d'un cornet de glace

Brakha d'un cornet de glace

Rédigé le Mardi 22 Août 2017
La question de Benjamin I.

Bonjour Rav,

N'est-il pas plus judicieux, dans le cas d'un beau cornet, de croquer un petit morceau en faisant Mézonot, et après de faire Chéhakol pour la glace ?

Aussi, dans certaines boules de glace sont incorporées des petits morceaux de gâteaux, genre brownies ou cookies.

Fait-on Mézonot ou Chéhakol, vu que l'on ne voit pas le morceau de gâteau car il est fourré dans la glace ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27387 réponses

Bonjour,

Votre première question :

« N'est-il pas plus judicieux, dans le cas d'un beau cornet, de croquer un petit morceau en faisant Mézonot, et après de faire Chéhakol pour la glace ? »

Réponse :

1. En général, le cornet n’est pas ce qui nous intéresse essentiellement. C’est plutôt la glace qui « réchauffe » le cœur. Le cornet a pour unique but de tenir les boules de glace.

Donc, on récite, uniquement, la Brakha Chéhakol.

Voir Or Létsion, volume 2, chapitre 14, Halakha 20, Dvar Halakha, page 270, Halakha 15, Vézot Habrakha [édition 5760], page 97 et Yabi'a Omer, volume 7, Ora’h ‘Haïm, question 33, paragraphes 3-4 [suite à cette réponse, Rav Its’hak Yossef a changé d’avis par rapport à ce qu’il écrit dans Yalkout Yossef [éditions 5751 et 5764], chapitre 212, page 531, Halakha 3].

2. S’il s’agit d’un cornet ayant un très bon gout et une texture spéciale et que sa consommation nous apporte un certain plaisir : il est possible de réciter, tout d’abord, la Brakha Mézonot - après avoir séparé un morceau du cornet - et ensuite, la Brakha Chéhakol. Si cela n’est pas possible, on récitera, uniquement la Brakha Chéhakol. Selon d’autres, on récitera la Brakha Mézonot pour le cornet, juste avant d’en consommer.

Voir Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 4, question 43, Dvar Halakha, page 270, note 35, Pisské Techouvot, chapitre 212, passage 14, Cha'aré Habrakha [édition 5774], page 569 et Vézot Habrakha [édition 5760], pages 97 et 292-293.

C’est donc une question dont la réponse dépend de chacun et de chacune.

Dans le doute, on récite uniquement la Brakha Chéhakol !

Votre seconde question :

« Aussi, dans certaines boules de glace sont incorporées des petits morceaux de gâteaux, genre brownies ou cookies. Fait-on Mézonot ou Chéhakol, vu que l'on ne voit pas le morceau de gâteau car il est fourré dans la glace ? »

Réponse :

On récite la Brakha Chéhakol, car les morceaux en question sont absolument secondaires. Ceci est une évidence.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN