Aujourd'hui à Paris
06:30 : Mise des Téfilines
07:33 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:34 : Coucher du soleil
18:20 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20

Hiloulot du jour
Ra'hel Iménou (Notre Matriarche Rachel)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Célibataire, mon père peut-il donner le Zékher Ma'hatsit Hashékel pour moi ?

Rédigé le Dimanche 1er Mars 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Concernant la Mitsva de Zékher Ma'hatsit Hashékel, j'aurais voulu savoir si, en tant que célibataire, je dois la faire avec mon argent personnel ou si mon père peut donner pour moi, sachant que je fais mes études en Israël, mais que je suis toujours sous le joug de mes parents ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

Si vous n'avez pas les moyens et que vous désirez accomplir la Mitsva en donnant une ou trois pièces de 50 Agourot [un demi-Shékel], vous êtes acquitté de votre obligation.

Voir Yalkout Yossef - Pourim, nouvelle édition - 5773, page 591, Halakha 4.

Pour les Ashkénazes, a priori, il suffit de donner une [selon le Gaon de Vilna] ou trois pièces portant le nom de "demi".

Voir Rama sur Choul'han 'Aroukh, chapitre 694, Halakha 1, Hilkhot 'Hag Bé'hag, chapitre 5, Halakha 1 et Nité Gavriel, chapitre 26, Halakha 3.

Si vous désirez tout de même accomplir la Mitsva en donnant la valeur de 9-10 grammes d'argent, il faut que votre papa vous "donne" la valeur en question par le biais d'un Kinyan :

En étant en France, il demande à une tierce personne de réaliser un acte d'acquisition [soulever la somme d'argent, par exemple], dans l'intention que vous en deveniez le propriétaire. Ensuite, il donnera la somme en question et ce sera considéré comme si vous l'aviez donné vous-même, avec votre propre argent.

Voir Balayla Hahou [Rav Alexander Aryeh Mendelbaüm], édition 5754, page 15.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN