Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:44 : Mise des Téfilines
07:46 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:36 : Coucher du soleil
20:20 : Tombée de la nuit

Paracha Vayélèkh
Vendredi 30 Septembre 2022 à 19:13
Sortie du Chabbath à 20:17
Afficher le calendrier

Chabbath : écraser une bouteille ou une boîte en carton

Rédigé le Jeudi 28 Avril 2022
La question de Jeremy B.

Bonjour Rav,

A-t-on le droit Chabbath de compresser une bouteille en plastique vide avant de la jeter à la poubelle ?

Qu'en est-il pour une boîte de gâteaux en carton : peut-on l'écraser avant de la jeter ?

Si oui, n'y a-t-il pas un problème si des écritures sont présentes et risquent donc d'être partiellement effacées ?

Merci.

La réponse de Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
601 réponses

Bonjour,

Cela est permis.

Dans le 'Hazon 'Ovadia Chabbath (tome 5 page 351), Rav 'Ovadia Yossef permet de remettre en forme un chapeau sur lequel on s’est assis et même s'il est immettable dans sa forme actuelle.

La raison est que l'interdit de plier n'intervient pas dans un cas où il veut le remettre dans sa forme originelle, mais dans un cas ou il veut réparer. Ainsi, il n’y a pas de  vraie réparation car cela arrive que le chapeau change de forme (comme un verre en plastique qui est remodelable).

Par contre, le Or Letsion dit que s'il est vraiment écrasé, il est bien d’éviter de le remodeler. Le Az Nidbérou fait une différence entre un chapeau mou et dur.

Après avoir parlé avec l'auteur du Divré Benayahou et avoir reçu son aval, il y a lieu de faire une comparaison avec notre cas. Cependant, d'autres décisionnaires pensent dans cet ordre d’idée.

Les raisons de la permission 

Premièrement, écraser une bouteille en plastique n'est pas un "travail censé", "Melekhet Ma'hchevet", car c'est une destruction ; et donc, cela est permis.

Deuxièmement, le plastique peut se remettre facilement de la "destruction" qui, du coup, n'en est pas une ; et donc, cela est permis.

Dans le Séfer 'Hout Hachani page 153, le Rav Karelits amène ce sujet ainsi qu'avec le carton, en disant que cela est aussi permis.

En ce qui concerne l’écriture, du fait qu'il n'est pas certain que les écritures vont s’effacer dans la poubelle, cela est aussi permis, mais pas de déchirer et effacer de façon directe et volontaire.

Voir Séfer Chabbath Hayom de Rav Né'hamia Rottenberg (Siman 302), 'Hout Chani page 213, tome 2, Yossef Da'at de Rav Yossef Arza, Rav Chlomo Zalman Auerbach, Chomré Chabbath (10:2).

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU