Changer d'endroit entre le début du repas et Birkat

Rédigé le Vendredi 1er Octobre 2021
La question de Didier Z.

Bonjour Rav,

Si je commence une Sé'ouda (repas) à un endroit et que j'ai la Kavana (intention) de terminer l’essentiel de mon repas ailleurs, puis-je faire Birkat Hamazone sur le second lieu ?

Par exemple, je fais Motsi à la synagogue et je sais qu'ensuite je rentre chez moi pour prendre l'essentiel de mon repas accompagné de pain.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6452 réponses

Chalom Ouvrakha,

Il est interdit de faire Motsi dans un endroit et de consommer du pain, puis quitter les lieux pour continuer le repas dans une autre maison, même si on y a pensé au moment du Motsi.

On devra réciter le Birkat dans le premier endroit [synagogue], puis refaire Nétilat Yadayim et Motsi dans le second endroit [à la maison].

Si le déplacement a déjà était effectué et que la personne se trouve chez elle [en croyant que la chose était permise], selon le Rama [coutume Ashkénaze], elle ne devra plus réciter de Brakha, ni le Birkat sur ce qui a déjà été consommé, ni le Motsi sur ce qui va être consommé.

Pour un Séfarade, certains Rabbanim Séfarades exemptent dans le doute la personne de dire le Birkat Hamazone et la Brakha de Hamotsi. En effet, puisque l'avis du Rama [pour les Ashkénazes], dans ce cas, est de ne pas dire ces Brakhot une seconde fois, la personne, même Séfarade, ne récitera pas ces deux Brakhot dans le doute [Kaf Ha'haïm 178,14, Ben Ich 'Haï Parachat Béha'alotékha 2, Yalkout Yossef 178-1, et autres]. Elle entamera son repas sans réciter Motsi et ne dira le Birkat qu'après avoir clôturé son repas.

Le Rav Bentsion Abba-Chaoul zatsal [Or Lesion chapitre 12] maintient l'avis du Choul'han Aroukh et exige de dire le Birkat à la synagogue, puis le Motsi à la maison. En effet, il ne s'agit pas de Safèk Brakha Léhakèl, mais de Brakha Chééna Tsrikha, et on pourra donc dire ces Brakhot sans craindre l'avis du Rama à ce sujet.

Conclusion : il ne faut pas changer d'endroit après le Motsi, et il faudra obligatoirement dire le Birkat à la synagogue.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA