Aujourd'hui à Paris
07:25 : Mise des Téfilines
08:32 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:21 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

"Chéhé'héyanou" pour la 1ère immersion au Mikvé

Rédigé le Mercredi 15 Mars 2017
La question de Kevin L.

Chalom Rav,

Comment se fait-il qu'une femme ne dit pas la Brakha Chéhé'héyanou quand elle se trempe la première fois au Mikvé ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18036 réponses

Bonjour,

L’une des raisons est du fait que la Brakha Chéhé’héyanou n’a été instaurée que lorsque la personne fait l’acquisition d’une chose plus ou moins tangible ou lors de l’accomplissement d’une Mitsva lui apportant un élément supplémentaire, même s’il s’agit d’une sainteté abstraite [Chéhé’héyanou à l’entrée des fêtes, par exemple].

L’immersion au Mikvé, bien qu’étant une immense Mitsva [qui « mériterait des dizaines de fois Chéhé’héyanou ! »], a pour unique but de faire disparaître l’impureté de Nidda, et, d’autre part, la femme aurait bien voulu ne pas se « prévaloir » du statut de Nidda. Voir Touv Ta’am Vada’at [Rav Chlomo Klooger], troisième édition, Yoré Déa, question 98, page 38a.

Cette question est également traitée dans les références suivantes [liste non exhaustive] :

Birké Yossef [Chiyouré Brakha], Yoré Déa, chapitre 200, passage 1,

‘Hatam Sofer, Ora’h ‘Haïm, volume 1, question 55,

Touv Ta’am Vada’at [Rav Chlomo Klooger], troisième édition, Yoré Déa, question 98, page 38a,

Yabi'a Omer, volume 4, Ora’h ‘Haïm, question 50, passage 4,

Yé’havé Da'at, volume 2, question 31, passage Oulefi,

Birkat Hachem [Rav Moché Lévi], volume 4, pages 96-98,

Emek Halakha [Rav Touvia Goldsteïn], volume 2, question 1,

Pit’hé Techouvot, chapitre 200, page 567,

Tsits Eliezer, volume 13, question 24.

Si la jeune fille achète un habit sur lequel il faut réciter Chéhé’héyanou et le porte avant d’aller au Mikvé pour la première fois, c’est une action méritoire.

Voir Biour Halakha, passage Kana sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 22, Halakha 1.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur