Aujourd'hui à Paris
07:11 : Mise des Téfilines
08:13 : Lever du soleil
13:36 : Heure de milieu du jour
18:57 : Coucher du soleil
19:42 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 18 Octobre 2019 à 18:37
Sortie du Chabbath à 19:42


Hiloulot du jour
Rabbi Na'hman De Breslev
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Chroniques : pourquoi Salomon a pris les Guérim ?

Rédigé le Dimanche 8 Juillet 2018
La question de Romain G.

Bonjour,

Dans Chroniques 2-17, on voit Chlomo compter les Guérim (convertis) vivant parmi Israël et les prendre pour la construction du Temple.

Y a-t-il une raison pour avoir pris les Guérim plutôt que des Bné Israël, et laquelle est-ce ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16740 réponses

Bonjour,

1. Tout d'abord, petite précision : le verset auquel vous faites allusion se trouve dans Les Chroniques 2, chapitre 2, versets 16-17.

2. Les Guérim dont il est question ne sont pas des juifs [convertis]. Il s'agissait de peuplades non-juives résidant en Terre sainte, uniquement du fait qu'elles avaient accepté de ne plus pratiquer l’idolâtrie et à son arrivée en Israël, Yéhochou'a les laissa en vie en contre partie des services qu'ils rendront grâce à l'œuvre de leurs mains.

Voir Talmud Yébamot 79a, Yéoshoua, chapitre 11, verset 19, et Ramban sur Dévarim, chapitre 20, verset 10.

Elles sont nommées Guérim, car elles avaient reçu la permission de résider en terre sainte. Guérim signifie [également] habitants, résidents.

Voir Radak sur Les Chroniques 2, chapitre 2, verset 16.

3. D'après certains de nos maîtres, il s'agissait de faux convertis. Voir Rachi, Ralbag et Mé'am Loez sur Les rois 1, chapitre 5, verset 29.

4. Parmi eux, 70.000 étaient chargés de transporter certaines matière-premières. 80.000 parmi eux étaient des tailleurs de pierres [carriers].

Voir Les rois 1, chapitre 5, verset 29, Les Chroniques 1, chapitre 22, verset 2 et Les Chroniques 2, chapitre 2, verset 17.

5. Comme vous le soulignez, c'est uniquement ces faux convertis auxquels ses tâches ont été attribuées afin de ne pas les perdre de vue, étant donné que le mariage avec eux était strictement interdit. D'autre part, les Bné Israël, eux, étaient assignés à des tâches guerrières, bien spécifiques. Voir Les Chroniques 2, chapitre 5, verset 9 et Talmud Yébamot 79a.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur