Logo Torah-Box

Comment débarrasser Chabbath ?

Rédigé le Vendredi 25 Août 2023
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Comment débarrasser la table Chabbath sans transgresser l'interdit de Borèr, trier ?

Kol touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7991 réponses

Chalom Ouvrakha,

Vous posez une excellente question.

Cela dépendra de la définition de "mélange", et, bien entendu, cette définition est relative à chacun et parfois à chaque époque.

La règle générale est de considérer comme mélange tout objet ou aliment qui dérange l'accès à un autre objet ou aliment [voir Iglé Tal Borer 11].

Aussi, tous les aliments qui se touchent mutuellement seront considérés comme mélange [Ayil Haméchoulach chapitre 4-14].

Sont inclus dans cette définition tout objet ou aliment qui sont posés de manière désordonnée, et nous excluons par là les objets ou aliments qui sont un peu éloignés les uns des autres [Yéchou'ot Haohma, Chi'ouré Min'ha, Kéhilat Yom Tov 20,7].

C'est donc que si vous considérez que les couverts posés à table sont mélangés, même s'ils ne se touchent pas, cela sera inclus dans l'interdit de trier, et donc vous devez prendre le "mélange" et non pas le mauvais du bon, ou même le bon du mauvais, puisque vous n'avez plus besoin dans l'immédiat de ce bon [voir référence précédente, et l'on peut déduire cette Halakha des propos du Troumat Hadéchen 57, dans la formulation de sa question, mais on peut réfuter de ces mêmes propos dans la réponse].

Vous pouvez aussi prendre tout ce qui vous tombe sous la main sans prévoir ou méditer quel objet vous allez prendre, mais si vous considérez que cela n'est pas défini comme mélange, il vous sera permis de prendre les objets et la nourriture comme vous le voulez.

En tout cas, certains ne débarrassent la table qu'en prenant tout en même temps, c'est-à-dire les assiettes et/ou les verres et les fourchettes, etc.

Quoi qu'il en soit, une fois dans l'évier, les ustensiles seront considérés comme un mélange, et il sera interdit de les trier en prenant et mettant de côté les assiettes et ensuite les fourchettes, etc.

Mais on prendra ce qui nous tombe sous la main, ou bien on prendra les objet étant mélangés, par exemple les fourchettes en même tant que les verres, ce qui n'est pas facile ni pratique.

En ce qui concerne les restants des aliments dans les assiettes ou les plateaux, il est interdit de séparer chaque aliment pour le remettre au frigidaire par exemple.

Ainsi, il sera interdit de séparer la viande et son bouillon ou/et les légumes, les uns des autres, pour les ranger.

Si le plat en question ne contient que deux sortes d'aliments, il est possible d'être plus permissif, et autoriser de trier les deux sortes d'aliments [Chvitat Hachabbath Borer 18].

Kol Touv.

Argent et Halakha

Argent et Halakha

Livre-référence sur les droits et devoirs de l'homme en société, plus particulièrement dans le domaine civil et économique. 

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA