c Question au Rav : Comment écrire des 'Hidouchim ?

Comment écrire des 'Hidouchim ?

Rédigé le Lundi 9 Août 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Je vois beaucoup de gens de notre génération écrire des 'Hidouchim (nouveautés) en Guémara, 'Houmach, etc.

Comment arrive-t-on à ce niveau ? Comment faire pour écrire des nouveaux en Torah ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27713 réponses

Bonjour,

Le terme 'Hidouch signifie enseignement frappant, étonnant, surprenant. Rachi, passage 'Hidouch sur Pessa'him 44b. Exemple : le Yiboum étant le mariage de la belle-sœur avec son beau-frère [interdit d'une manière générale] suite au décès de ce dernier, n'ayant pas eu d'enfant. Talmud Yebamot 17b.

Ceux que vous apercevez entrain d'écrire des 'Hidouchim ne font que mettre par écrit ce qui de prime abord n'est pas compréhensible dans les textes. Grâce à une étude sérieuse, assidue et une aide divine, il est possible de percer les secrets et de parvenir au vrai sens des textes. Kéter Roch [Rabbi 'Haïm de Wolozin], passage 56. Il est vrai que parfois certaines explications ont l'air surprenantes mais comme le Maharal explique, c'est du fait que la Torah est une sagesse divine alors que ceux qui l'étudient sont des créatures terrestres.

Toutes les explications et les clarifications de notre sainte Torah ont été transmises à Moché Rabbénou sur le mont Sinaï. Rien de nouveau ne peut voir le jour à moins qu'il s'agisse d'une aberration ou d'une erreur. Midrash Rabba, chapitre 22, passage 1 sur Vayikra, Pirké Avot, chapitre 5, Michna 22, Talmud Yeroushalmi, Péa, chapitre 2, Halakha 4, Midrash Tan'houma, Parachat Ki Tissa, chapitre 17, Talmud Méguila 19b.

Les enseignements de notre sainte Torah sont "pauvres" à certains endroits mais "riches" ailleurs. Talmud Yeroushalmi, Roch Hachana, chapitre 3, Halakha 5. Un texte est parfois impénétrable mais grâce à la lumière qui jaillit d'une autre référence, il sera compris dans toute sa splendeur.

Les gens que vous voyez écrire des 'Hidouchim font donc "monter à la surface" ce qu'ils dévoilent après avoir "creuser les textes en profondeur" et qu'il n'est pas évident de comprendre à première vue. Grâce à cela, ils sont en mesure d'éclairer d'autres références et d'apporter des éléments de réponse à de nombreux questionnements éventuels.

Toutes les questions actuelles du Chabbath, liées à l'électricité et aux nouvelles technologies, par exemple, se trouvent, en fait dans le Talmud. Il suffit de l'étudier "à la mode de chez nous" et à la lueur de nos maîtres de toutes les générations pour y trouver tout ce dont on a besoin. Pirké Avot, chapitre 5, Michna 22.

Pour un exemple de 'Hidouch, cliquez ici :

https://www.torah-box.com/question/quand-l-ustensile-devient-il-pur-dans-le-mikve-ou-une-fois-sorti_67772.html

Tout n'a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN