Aujourd'hui à Paris
06:25 : Mise des Téfilines
07:28 : Lever du soleil
13:46 : Heure de milieu du jour
20:02 : Coucher du soleil
20:47 : Tombée de la nuit

Paracha Ki-Tavo
Vendredi 20 Septembre 2019 à 19:35
Sortie du Chabbath à 20:39

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Comment être sûr d'avoir trouvé son Zivoug ?

Rédigé le Dimanche 10 Mars 2019
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Est-il possible d’être convaincue d’avoir trouvé son Mazal, d’avoir la conviction que c’est le bon ?

D.ieu nous a-t-Il permis de réaliser que c’est cette personne qu'Il a choisi pour nous, pour passer un jour sous la 'Houppa ?

Merci Rav.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16417 réponses

Bonjour,

1. Lorsqu’Eliezer, le serviteur d’Avraham Avinou, se rendit chez Betouel, le papa de Rivka Iménou, afin de chercher un Chiddoukh pour Its’hak, Lavan et Betouel s’écrièrent :

« La chose a été décidée par Hachem. Nous ne pouvons en dire ni mal ni bien ! ».

Voir Béréchit, chapitre 24, verset 50.

Nos Sages, les ‘Hakhamim, voient dans cette réponse la preuve que c’est Hachem Qui décide du partenaire convenant à chacun. Talmud Mo'èd Katan 18b.

Il est vrai que cette remarque provient de deux méchants, mais la Torah ne la citerait pas si elle ne traduisait pas la vérité. Voir Le ‘Houmach, édition Edmond J. Safra, page 124, au nom du Rachba.

2. Rabbi David Kim’hi [Radak] ainsi que les Ba'alé Hatossefot [sur Béréchit, chapitre 24, verset 50] nous dévoilent qu’Avraham Avinou savait - grâce au Roua’h Hakodech [esprit saint] - que Rivka Iménou était née et qu’elle était destinée à Its’hak Avinou.

Voir Radak sur Béréchit, chapitre 24, verset 4.

3. Les Ba'alé Hatossefot affirment qu’il s’agit d’un Sod [secret] - non dévoilé à tout un chacun. Avraham Avinou ne la transmis à Eliezer que d’une manière cachée.

4. De nos jours, même si les « signes » ne sont plus aussi « évidents » pour tous, mais si les critères de choix - des conjoints - sont raisonnables et que les rencontres aboutissent sur un mariage, il est possible d’affirmer que ce soit la volonté d’Hachem et qu’il s’agit du choix du Roi des rois.

Voir Midrash Raba, chapitre 68, passage 4 sur Béréchit et Midrash Raba, chapitre 8, passage 1 sur Vayikra.

5. Dans Talmud Mo'èd Katan 18b nos Sages, les ‘Hakhamim nous disent que grâce aux prières, il est possible de mériter le Chiddoukh d’une autre personne.

6. Dans le Talmud Baba Batra 123a et le Midrash Rabba, chapitre 70, passage 16 sur Béréchit, ils nous dévoilent que Léa Iménou a mérité de se marier avec Yaacov Avinou avant Ra’hel, grâce à ses nombreuses prières.

Il y a de nombreuses explications à propos de ces deux références.

7. Une question intéressante

Un garçon se trouve dans une situation où il doit décider face à deux propositions, qui sont, toutes deux, très bonnes. Mais il n’arrive pas à « trancher ».

Lui est-il permis de procéder à un tirage au sort ?

Réponse :

Tout dépend de ses intentions :

A. S’il désire savoir ce qui a été décidé dans le Ciel, il est interdit d’agir de la sorte.

B. Mais s’il agit de la sorte pour que ce soit une aide dans le choix [en se disant qu’Hachem dirigera sa main vers le bon papier], cela est permis.

Voir Mechiv Nevonim [Rav Na’hman Ye’hiel Mikhel Shteïnmets], pages 48-52.

8. En conclusion :

Nous ne devons pas essayer de deviner les choses cachées car elles ne sont pas à la portée de tous.

Si les critères de choix sont valables, c’est le meilleur moyen de savoir qu’Hachem a approuvé le choix.

En cas de doute, il faut consulter un Rav patient et compétent.

Tout n’a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur