Aujourd'hui à Paris
04:30 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:53 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Comment pouvez-vous interdire le lait non-surveillé ?

Rédigé le Dimanche 7 Juin 2020
La question de Anonyme

Torah-Box bonjour !

Qui est ce grand Possek Halakha (décisionnaire halakhique) de notre génération dans la vidéo (https://www.torah-box.com/kosher-box/kosher-box-glaces-ben-jerry-s-vraiment-cacheres_22009.html) dont le haut niveau spirituel lui permet de se mesurer au décret du grand décisionnaire le Rav Moché Feinstein qui avait déclaré que tout le lait produit dans l'industrie moderne peur être considéré surveillé ?

Quelle est sa grandeur pour trancher catégoriquement qu'il est "préférable de ne pas en consommer" ?

Pourquoi n'avez-vous pas le courage d'expliquer au public le fond du sujet et lui laisser juger si votre 'Houmra (mesure de rigueur) a lieu d'être et s'il souhaite la prendre en compte ?

Etes-vous conscient que nos Sages nous ont maintes fois mis en garde contre l'interdiction de ce qui peut être autorisé ? Et des dangers que cela peut causer sur la pratique du judaïsme ?

Bref, qui est donc ce Gadol Hador (grand de la génération), je suis curieux...

PS : vous dites que la Rabbanout interdit strictement le lait non-surveillé, ce qui est absolument faux.

La réponse de Dan COHEN
Dan COHEN
763 réponses

Bonjour,

Je réponds brièvement à vos remarques point par point.

1. L'auteur de la vidéo (et de ces lignes) n'est pas un Possek mais un Machguia’h Cacheroute (surveillant rituel) qui se contente de rapporter les différents avis.

2. Je ne me mesure pas au Rav Moché Feinstein. J'abonde dans son sens, en disant dans la vidéo que le lait non-surveillé est autorisé, mais qu'il est vivement recommandé de se montrer plus strict. C'est ce que dit Rav Moché Feinstein à la fin de sa célèbre réponse (Iguérot Moché, volume I, Yoré Dé’a, chapitre 47) : « Il est toutefois préférable à toute personne scrupuleuse (Ba’alé Néfech) et il est convenable de se montrer strict, sans que ce soit assimilable à de la prétention. J’ai d’ailleurs l’usage de me montrer strict, mais celui qui souhaite se montrer plus souple a une attitude conforme à la loi, et il ne faut pas considérer qu’il méprise des interdits. »

Je précise deux choses :

a. Rav Moché Feinstein a écrit une seconde réponse beaucoup moins connue (imprimée dans le volume 8, Yoré Dé’a, chapitre 5) où il précise que son autorisation ne vaut que pour les endroits où il est difficile de se fournir en lait surveillé : https://hebrewbooks.org/pdfpager.aspx?req=922&st=&pgnum=205&hilite= ethttps://hebrewbooks.org/pdfpager.aspx?req=922&st=&pgnum=206&hilite=

b. D’autres décisionnaires ne reconnaissent pas sa décision (et ça n'est pas notre cas !). Je vous laisse cependant déguster l'opinion du Dayan Rav Yehia Teboul de Lyon : https://torahbox.com/SQ793.

Concernant l'approfondissement du sujet, sachez que je l’approfondie tous les jours. Voici un article qui vous permettra vous-même d'approfondir quelque peu : https://www.torah-box.com/vie-juive/mitsvot/cacheroute/la-cacheroute-des-produits-laitiers_12199.html

4. J’ai travaillé pour la Rabbanout. Je puis vous affirmer qu'elle interdit catégoriquement le lait non-surveillé. Elle se montre plus souple pour le beurre (conformément au Choul’han ‘Aroukh) et pour la poudre de lait. Mais pour le lait liquide (dont il est question pour les glaces Ben & Jerry’s), elle interdit purement et simplement. Je vous laisse vérifier : https://www.gov.il/BlobFolder/generalpage/meida_yevu4/he/%D7%99%D7%91%D7%95%D7%90%20%D7%9E%D7%96%D7%95%D7%9F%20-%20%D7%9E%D7%93%D7%A8%D7%99%D7%9A%20%D7%9C%D7%9E%D7%A9%D7%92%D7%99%D7%97_1.pdf (p8 : « La Rabbanoute Harachite a pris la décision depuis de nombreuses années d’interdire le lait non-surveillé (en tant que tel ou en tant qu’ingrédient dans un produit) et d’autoriser la poudre de lait non-surveillée, à condition qu’il soit précisé sur le dos du produit : "Uniquement pour ceux qui consomment de la poudre de lait non-surveillé". »).

5. P.S. Dan Cohen (l’auteur de la vidéo et de ces lignes) a été formé au Beth Hamidrach La Cacheroute, seul organisme reconnu par le Beth Din de Paris, pour la formation des surveillants rituels. Cette formation est sous la responsabilité du Rav Menahem Engelberg. Nous avons bénéficié de l'approbation mais aussi de l’enseignement d’éminents Rabbanim, tels que le Rav Yirmiyahou Hacohen, qui était alors Av Beth Din de Paris, ou du Rav Lévy KahnDayan au Va'ad Rabbané Loubavitch. J'ai également travaillé plusieurs années en usine pour la Rabbanoute de la ville de Yavné sous la responsabilité du Grand-Rabbin de la ville, Rabbi David Abou’hatsira, à ne pas confondre avec Rabbi David Abou’hatsira de Naharia.

J'espère avoir répondu à vos doutes, mais, comme dirait Rav Gabriel Dayan, tout n’a pas été dit à ce sujet.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Iguérot Moché.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Dan COHEN