Aujourd'hui à Paris
05:49 : Mise des Téfilines
06:57 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:47 : Coucher du soleil
21:35 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 30 Août 2019 à 20:19
Sortie du Chabbath à 21:25

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Comment retrouver la Kavana dans mes Téfilot ?

Rédigé le Jeudi 19 Mars 2015
La question de Levanah C.

Bonjour,

Baroukh Hachem, ça fait maintenant 2 ans que je fais mes trois prières par jour et je prends beaucoup de plaisir à les faire.

Cependant, ça fait quelques semaines que je trouve ma Emouna et ma concentration affaiblie durant ma prière. J'essaye de faire de mon mieux, mais je finis trop souvent pas être dispersée.

Je ne sais pas comment m'y prendre, car avant, quand je les faisais, j'avais un sentiment parfait et je me sentais vraiment bien après avoir terminé, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. J'ai peur de faire ça par habitude et pas par Kavana.

En attendant votre réponse.

Merci pour ventre patience et vos conseils.

Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4356 réponses

Chalom Ouvrakha,

La période que vous passez est très fréquente, j'appelle cela le début de la "crise d'adolescence religieuse", et vous faites très bien d'en parler.

En général, les problèmes de Téfila sont des problèmes de Emouna, comme vous nous le faites comprendre par votre courrier. C'est donc que tout d'abord on doit s'auto-éduquer à suivre le conseil du Rambam (Halakhot Téfila 4, 17) et de Rabbénou Yona (Séfer Ayra) de ne pas prier dès l'ouverture du Siddour, mais de se donner un temps de répit et de recueil personnel avant de prier.

Normalement, une minute devrait suffire (voir 'Alé Chour tome 2, page 350), mais dans votre cas, il est préférable de donner un "bon coup" pour redémarrer, et donc un peu plus de temps. On va faire de la "rééducation religieuse", pendant laquelle vous allez parler avec Hachem avec votre langage, vos mots, de la manière la plus naturelle et sincère.

Vous pouvez dire : "Hachem, je sais que Tu es là à mes côtés, je sais aussi que Tu connais mes besoins les plus personnels. Tout vient de Toi, je Te suis reconnaissant pour tout ce que Tu m'as donné, et je Te suis aussi reconnaissant pour tout ce que Tu ne m'as pas donné, car Tu sais à qui donner. J'accepte tout. Je vais bientôt prier, et par cette même prière, je vais encore exprimer combien tout provient de Toi, c'est Toi qui donne et c'est Toi qui reprend. Que Ton Nom soit loué. etc."

Je vous ai donné un exemple, mais vous pouvez Lui dire ce que vous voulez, l'essentiel de cet exercice étant de vous redonner la Emouna à une autre dimension.

Si vous voyez que cela ne donne pas de résultat au bout de quelques séances, une semaine à peu près, ne soyez pas gênée de nous recontacter (parfois, cela est dû à une difficulté de concentration naturelle, qui n'existait pas auparavant, car votre prière était peut-être plus sentimentale...).

Bien entendu, rien n'exclut l'étude et l'approfondissement du sujet (la prière). Je vous conseille entre autre un livre qui me plait beaucoup, "Le monde des prières", du Rav Elie Munk. Vous y trouverez si D.ieu veut beaucoup d'éléments qui vous aideront.

Kol Touv.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur