Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:27 : Mise des Téfilines
06:39 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:11 : Coucher du soleil
22:02 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03

Hiloulot du jour
Rav Amram Ben Diwan
Afficher le calendrier

Comment savoir où se trouve notre libre arbitre ?

Rédigé le Mercredi 1er Juillet 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Dans le Mikhtav Méelihaou, le Rav Dessler dit que le libre arbitre de chacun varie selon l'endroit où il se trouve dans sa 'Avodat Hachem (service Divin) et que s'il est trop haut ou trop bas, on ne doit pas le viser et évoluer au fur et à mesure.

Mais comment savoir où se trouve notre libre arbitre ?

Merci d'avance et Kol Touv.

La réponse de Rav Emmanuel BOUKOBZA
Rav Emmanuel BOUKOBZA
315 réponses

Chalom,

Rav Eliahou Dessler parle du point de libre-arbitre qui évolue en fonction des actions de la personne. Pour savoir où se situe votre point de libre-arbitre, il suffit de voir quelles sont les épreuves que vous rencontrez, là ou vous avez des difficultés. C'est-à-dire que certaines fois, dans certains domaines précis, vous allez réussir à surmonter l'épreuve, d'autres fois, vous allez échouer. C'est précisément votre niveau spirituel actuel. Lorsque vous aurez réussi, avec l'aide d'Hachem, à passer le cap, vous ne serez plus mis à l'épreuve sur ces points précis. 

Le but de l'épreuve qu'Hachem vous envoie est précisément de vous aider à prendre conscience de vos points faibles. En effet, il arrive souvent que les gens qui ont été mis à l'épreuve et qui ont chuté se plaignent justement de cette mise à l'épreuve en arguant que s'ils n'avaient pas été mis à l'épreuve, ils n'auraient pas chuté. Cette réaction démontre une incompréhension du but même de l'épreuve. 

D'une manière générale, les gens ne sont pas conscients de leurs points faibles. Hachem, dans Sa grande bonté, souhaite nous faire prendre conscience de nos points faibles pour nous permettre de nous corriger et d'évoluer positivement. Dans ce but-là, Hachem nous envoie une épreuve inattendue qui va nous permettre de prendre conscience de nos points faibles, précisément du fait que l'on va chuter. 

Bien entendu, il ne faut pas se laisser accabler par la sensation de culpabilité, mais, au contraire, se relever immédiatement et continuer à servir Hachem avec entrain et joie, comme l'explique Rabbi Na'hman de Breslev dans Likouté Moharan. Il faut prendre acte de sa faiblesse, l'analyser, démonter le mécanisme qui nous a amené à fauter, qu'il s'agisse d'une idée préconçue contraire à la Torah, d'un mauvais réflexe ou d'une mauvaise influence, et mettre en place les éléments d'une Téchouva (repentir), à la fois pertinente et durable. 

Il est souhaitable aussi de remercier Hachem pour l'épreuve qu'Il nous a envoyé, puisque c'est en prenant conscience de nos faiblesses que l'on peut être amené à les réparer. Le but du libre-arbitre est précisément de nous donner la possibilité de servir Hachem de notre plein gré, en découvrant nos points forts et en prenant conscience de nos points faibles.

En prenant conscience que nous ne sommes pas parfaits et en acceptant de nous remettre en cause régulièrement, nous serons à même de faire un usage positif de notre libre-arbitre, accomplissant par là-même la volonté de notre Créateur. 

Il est fondamental de comprendre que l'échec fait partie intégrante du service Divin et que c'est uniquement en l'acceptant et en le dépassant que nous serons à même de servir véritablement le Créateur de l'univers.

En vous souhaitant un service Divin inspiré et authentique.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BOUKOBZA