Logo Torah-Box

Comment tremper au Mikvé une machine qu'il ne faut pas mouiller ?

Rédigé le Mardi 9 Mai 2023
La question de Karen B.

Bonjour Rav,

J’ai acheté une machine pour faire les pâtes, et, sur l’emballage, il est écrit qu’il ne faut pas du tout mouiller la machine.

Dois-je la tremper au Mikvé ? Y a-t-il une autre possibilité ?

Merci.

La réponse de Rav Aharon SABBAH
Rav Aharon SABBAH
405 réponses

Bonjour,

La machine pour faire les pâtes est un appareil électrique qui est en contact uniquement avec des aliments qui ne sont pas prêts à être consommés de la sorte (farine, pâtes crues, etc.), mais qui nécessitent une cuisson ultérieure.

Si elle est en matière métallique, la réponse dépend des différences entre les communautés Séfarades et Ashkénazes.

- Pour les Séfarades :

Etant donné que la machine pour faire les pâtes est en contact uniquement avec des aliments qui ne sont pas prêts à être consommés de la sorte, mais nécessitent une cuisson ultérieure, il n'est pas nécessaire de le tremper.

Sources : Choul'han 'Aroukh (Yoré Déa 120, 5) et Rav Ovadia Yossef (Halikhot 'Olam tome 7, page 267) ; voir cependant les propos du Ben Ich 'Haï (Matot, 12), qui préconise de tremper sans bénédiction et donc d'agir comme mentionné plus bas au sujet des communautés Ashkénazes.

- Pour les Ashkénazes :

Théoriquement, il faudrait tremper tout ustensile qui serait en contact avec des aliments, même non consommables (sans bénédiction), et, ce, même s'il est électrique ; cependant, étant donné que la machine risque d'être endommagée au contact de l'eau, les décisionnaires ont proposé d'autres solutions pour éviter de la tremper.

1. Première solution : Donner l'appareil à un non-juif en cadeau. Ce dernier devra le soulever afin d'en faire l'acquisition. Ensuite, le juif lui empruntera la machine. Ainsi, la machine sera considérée comme la propriété du non-juif et ne sera donc plus astreinte à être trempée.

2. Deuxième solution : Un juif professionnel devra démonter une partie de la machine de telle sorte qu'elle ne soit plus utilisable, puis la remonter. De cette manière, on considèrera qu'elle a été fabriquée par un juif, et ne sera donc plus astreinte au trempage.

Sources : Rama (Yoré Déa chap. 120, 5), Rav Wozner (Chévet Halévi tome 2, chap. 57, 2), Rav Ovadia Yossef (Halikhot 'Olam tome 7, page 265), Rav Nissim Karelitz ('Hout Chani - Tvilat Kélim page 43), Béer Moché (tome 4, chap. 120) et Tevilat Kélim (chap. 4, 16 et remarque 24).

- Si la machine est exclusivement en plastique, elle ne nécessite pas d'être trempée.

Sources : Yabi'a Omer (tome 4, Yoré Déa, chap. 8 et tome 10, chap. 10), Tsits Eli'ézer (tome 7, chap. 37), Béer Moché (tome 2, chap. 53) et Tevilat Kélim (chap. 11, 147). Il est vrai que certains avis préconisent de tremper tout ustensile en plastique, cependant, dans ce cas précis qui présente d'autres doutes, il est tout à fait possible d'adopter une attitude permissive.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Cordialement.

Michna : Baba Batra (expliquée par Kéhati)

Michna : Baba Batra (expliquée par Kéhati)

Commentaire de Kehati dans un langage simple et clair sur la Michna Baba Batra. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon SABBAH