Aujourd'hui à Paris
07:23 : Mise des Téfilines
08:25 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:43 : Coucher du soleil
19:29 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Coronavirus : comment manger sans Soucca ?

Rédigé le Mercredi 30 Septembre 2020
La question de Maeva N.

Chalom Rav,

Au vu du contexte sanitaire actuel, il est impossible de manger sous la Soucca communautaire comme à nos habitudes et nous n’avons pas de Soucca chez nous, ni à proximité.

Est-ce qu’il y a une permission de manger Motsi ou Mézonot en dehors de la Soucca dans un contexte comme celui que nous vivons actuellement ?

Merci beaucoup et Chana Tova !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22607 réponses

Bonjour,

1. D’une manière générale, le premier soir de Souccot, il est obligatoire de consommer 60 grammes [= volume d’un œuf moyen] de pain dans la Soucca. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 639, Halakha 3 et Michna Broura, passage 22.

2. Cette année [5781], le premier soir de Souccot tombe un Chabbath et nous traversons, tous, une situation préoccupante, vu que le virus s’installe de plus belle et refuse de nous quitter.

3. Ceux qui ont une Soucca dans leur jardin ou sur leur balcon pourront accomplir la Mitsva en bonne et due forme.

4. Ceux qui n’ont pas une Soucca à leur disposition [ou qui, avant la fête, ne peuvent pas trouver un logement avec un Soucca - Michna Broura 640, passage 24] feront les efforts de consommer la quantité de pain dans la Soucca de la synagogue, MAIS tout en respectant les mesures barrières et la distanciation physique. Ils feront Nétilat Yadaïm en ayant l’intention de terminer le repas à la maison [avec du pain]. De suite après la consommation de la quantité de pain, ils quitteront la Soucca rapidement afin de permettre aux autres d’accomplir la Mitsva. Bien entendu, dans les endroits où il n’y a pas de 'Erouv, on apportera le pain avant Chabbath.

D’après certains de nos maîtres, à la maison, il est bien d’attendre plus de 4 [ou 2] minutes entre chaque quantité de pain de 60 grammes. Voir Nité Gabriel - Souccot, chapitre 48, Halakha 12.

5. Si la synagogue est fermée et / ou qu’aucune autre Soucca n’est disponible étant donné les mesures du ministère de la santé, en vigueur, on prendra son repas à la maison [avec du pain]. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 640 et Michna Broura, passage 22. D’après certains de nos maîtres, à la maison, il est bien d’attendre plus de 4 [ou 2] minutes entre chaque quantité de pain de 60 grammes. Voir Nité Gabriel - Souccot, chapitre 48, Halakha 12.

Hachem considèrera la peine ressentie puis verra la Mitsva comme ayant été accomplie de la plus belle manière. Voir Talmud Brakhot 6a, Talmud Chabbath 63a, Talmud Kiddouchin 40a. Le Midrash dit : « Les cendres d’Its’hak Avinou sont au pied du trône céleste. Chaque fois qu’Hachem y attarde son regard, Il se remplit de pitié pour Ses enfants. » Mais Its’hak n’a pas été offert, finalement ?! De quelles cendres s’agit-il ? Eh bien, il s’agit des BONNES PENSÉES et des BONNES INTENTIONS d’Avraham et Its’hak. Hachem CONSIDÈRE que la ‘Akéda a eu lieu.

Ce paragraphe est basé sur la réponse du Maharchag, volume 1, réponse 28.

6. Ceux qui souffrent des symptômes [difficulté respiratoire, courbatures, toux, température élevée, etc.] n’ont pas l’obligation de manger dans la Soucca, étant donné qu’ils sont souffrants. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 640, Halakha 3.

7. Pour les autres jours de Souccot : on fera les efforts de trouver une Soucca disponible pour consommer ses repas ; bien entendu, en respectant les mesures prises par le ministère de la santé du pays où l’on réside. Si cela n’est vraiment pas possible, on prendre ses repas à la maison.

8. Les femmes ne sont pas tenues de consommer les repas dans la Soucca. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 640, Halakha 1.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN