Aujourd'hui à Paris
06:54 : Mise des Téfilines
07:56 : Lever du soleil
13:05 : Heure de milieu du jour
18:13 : Coucher du soleil
18:59 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 21 Février 2020 à 18:02
Sortie du Chabbath à 19:10


Hiloulot du jour
Rav Mena'hem Mendel De Kotzk
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Critiquer son prochain revient à voir ses propres défauts ?

Rédigé le Vendredi 24 Mai 2019
La question de Moché T.

Chalom cher Rav,

Avez-vous une explication à me donner sur cette affirmation de 'Hazal : "Kol Hapossel Bémoumo Possel" ?

Où peut-on trouver cette référence ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18362 réponses

Bonjour,

1. L’enseignement que vous mentionnez se trouve dans le Talmud Kiddouchin 70a et 70b.

Il est rapporté sous une autre forme dans le Talmud Baba Métsia 83a : 'Homets Ben Yayin... Chma' Mina...

Il est, également, rapporté dans le Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 2, Halakha 2 ainsi que dans le Rambam, Hilkhot Issouré Bia, chapitre 19, Halakha 17.

2. Attention, ce n’est pas le fait de trouver des « défauts » ou des « fautes » chez l’autre, qui est, en soi, une "preuve" d’un mauvais caractère ou d’une âme "méchante". Si c’était le cas, la Mitsva de réprimander l’autre [Vayikra 19, verset 17] serait « remise en question ».

3. Nos Sages, les ‘Hakhamim, mettent l’accent sur la fréquence et l’insistance avec lesquelles une personne qualifierait son prochain. C’est uniquement une telle manière de faire qui - apparemment - laisserait apparaître au grand jour des défauts chez l’auteur des remarques insultantes et déplaisantes, à déplacer sur lui. Bien entendu, après une vérification minutieuse.

4. D’ailleurs, dans les références précitées, le mot TAMID [fréquemment] est mis en évidence, ce qui prouve, hors de tout doute, le bien fondé de cette explication.

5. Celui pour qui le vol est une très grave interdiction, "aura du mal" à concevoir qu'il puisse exister des voleurs. Celui pour qui l’orgueil est une abomination, ne verra "jamais" dans le comportement de l'autre des marques d'arrogance ou d'impolitesse.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur