Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:32 : Mise des Téfilines
06:43 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:06 : Coucher du soleil
21:56 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Cuire les œufs par nombre impair

Rédigé le Dimanche 22 Mars 2015
La question de Amram A.

Chalom Rav,

Depuis des générations dans notre famille, nous avons l'habitude de cuire des œufs durs par nombre impair pour qu'il y ait un Bitoul Bérov si par hasard il y avait du sang dans un œuf afin de permettre la consommation des autres œufs et d’éviter la cachérisation de la casserole.

J'ai vu récemment dans le Choul'han Aroukh que le Rama précisait cela.

Est-ce encore d’actualité ou cela n'est plus nécessaire ?

Merci.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6859 réponses

Chalom Ouvrakha,

D'un point de vue de Cacheroute, de nos jours où les œufs sont blancs, c'est-à-dire fécondés artificiellement, il n'y a pas grand-chose à craindre, car même si on trouverait du sang dans cette sorte d'œufs, on pourrait a posteriori le permettre.

Ceci dit, il est toujours bien de faire attention et de garder vos coutumes.

D'autant plus qu'il y a encore une autre raison à cette coutume, qui trouve sa source dans le traité Pessa'him (110b), où il est rapporté qu'il ne faut pas se servir de tout ce qui a un chiffre pair, comme deux œufs, deux courgettes etc., car cela pourrait endommager la personne agissant ainsi.

Néanmoins, la Guémara conclut que celui qui est soucieux de ce phénomène peut en être touché, mais celui qui ne s'en souci pas n'en sera pas touché.

Le Tossefot Yoma 77b nous rapporte déjà à son époque que l'on ne faisait plus attention à cela. Pourtant, le Tour (Ora'h 'Haïm 170) rapporte cette méfiance de ne pas consommer tout ce qui est en couple. Le Beth Yossef nous rapporte lui aussi les propos du Tossefot de ne plus faire attention à cela. D'autres Rabbanim étaient réticents face à ce sujet.

Mais on pourra constater que tout ce que l'on a craint est au niveau de la consommation et non de la cuisson. Aussi, le Maharacha (Pessa'him) nous rapporte que la Birkat Cohanim enlève toute crainte à ce sujet.

En conclusion, d'un point de vue hilkhatique, il est bien de cuire un nombre impair d'œufs, mais ce n'est pas la peine de craindre quoi que ce soit si vous en cuisez un chiffre pair.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA