Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:49 : Mise des Téfilines
06:08 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:26 : Coucher du soleil
22:22 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

Dire et écrire les noms de D.ieu

Rédigé le Dimanche 15 Mars 2015
La question de Fidel G.

Chalom Rav,

Un juif peut-il prononcer et écrire les Noms divins de D.ieu du Tétragramme dans une discussion orale et écrite ?

Doit-on impérativement le remplacer par Ado-nay, Elo-him, Hachem ?

Toda, 'Erev Tov.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30456 réponses

Bonjour

1. Il est strictement interdit de prononcer le nom de Hachem, Youd - Hé - Vav - Hé tel qu'il est écrit. Voir Michna Broura, chapitre 5, passage 2, Talmud Pessa'him 50a, Kiddouchin 71a, Sanhédrin 90a.

2. Il faut éviter l'écriture du nom de Hachem afin qu'il ne soit pas jeté ou effacé par la suite [ce qui est une grave interdiction]. C'est pourquoi, il est habituel d'écrire uniquement la lettre "Hé" avec une apostrophe. Voir Guinzé Hakodech, chapitre 7, Halakha 5 et 17.

3. Lorsqu'il s'agit d'une discussion : il ne faut pas prononcer le nom de Hachem mais dire simplement Hakadoch Baroukh Hou ou Hachem. Ceci est valable même s'il est prononcé dans l'intention de faire des éloges, d'adresser des remerciements, ou de formuler un souhait. Il y a de nombreuses lois à respecter avant de pouvoir prononcer le nom de Hachem [propreté du corps, propreté et sainteté de l'endroit où l'on se trouve, etc.].

Selon le Michna Broura, chapitre 85, passage 10 et chapitre 215, passage 19, cela est permis si c'est dans le cadre d’un éloge, d’un remerciement ou d’une louange adressée à Hachem !

Pour d'autres avis à ce sujet, voir Rambam, Hilkhot Sanhédrin, chapitre 26, Halakha 3, Techouvot Véhanhagot, volume 1, réponse 639 et volume 3, réponse 77, Kol Hatorah, volume 48, année 5760, pages 280-282, Pisské Techouvot, chapitre 215, passage 18, Iguerot Moché, Yoré Déa, volume 1, réponse 172, Kodech Lachem, table des matières "Chèm Chamayim Béla'az", 'Hayé Adam-Nichmat Adam, Klal 5, Halakha 1, Kitsour Choul'han 'Aroukh, chapitre 6, Halakha 3.

4. Lorsqu'il s'agit d'une étude : si le nom de Hachem est mentionné dans un verset, il est permis de le prononcer si le verset est récité entièrement.

D'après certains décisionnaires, cela est permis même si l'on ne récite qu'une partie du verset. Voir 'Hayé Adam, Klal 5, passage 2 et Yalkout Yossef, chapitre 215, Halakha 9. Mais il est préférable d'éviter.

5. Durant les Zmirot de Chabbath - les chants du Chabbath chantés à table : de nombreux décisionnaires pensent qu'il est permis de prononcer le nom de Hachem durant les Zmirot et les Piyoutim. D'après certains décisionnaires, il est préférable de dire Hachem, Amonay ou Elokim. Voir Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 583, note 3, Biour Halakha, chapitre 188, Halakha 7, passage Véène Léomro Lévatala, ‘Hazone Ich dans Kovets Iguerot, volume 3, passage 23, Halikhot Chlomo - Téfila, chapitre 9, Or’hot Halakha, note 16, Pisské Techouvot, chapitre 583, passage 1.

Pour d'autres détails à ce sujet, cliquez ici :

https://www.torah-box.com/question/chanter-avec-le-nom-d-hachem_2323.html

Nos maîtres disent si le nom de Hachem est respecté correctement, nous mériterons de nombreuses bénédictions.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN