Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:11 : Mise des Téfilines
08:20 : Lever du soleil
12:39 : Heure de milieu du jour
16:57 : Coucher du soleil
17:48 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 2 Décembre 2022 à 16:37
Sortie du Chabbath à 17:49
Afficher le calendrier

En conversion, qu'est-il interdit de faire ?

Rédigé le Jeudi 11 Novembre 2021
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Quelles sont les interdictions pour une femme lors d’une conversion ?

Merci.

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
102 réponses

Chalom,

Une femme en préparation à la conversion peut observer toutes les lois de la Torah, à l'exception du Chabbath [Hilkhot Mélakhim 10, 9-10]. Cela concerne également les personnes en conversion. Il est recommandé de ne faire qu'un seul interdit durant le Chabbath, par exemple, de porter un mouchoir dans sa poche lorsqu'on se déplace de chez soi à la synagogue. Pour le reste, il faut s'habituer à vivre pleinement le Chabbath afin de se préparer à sa future vie de juive [cf. mon ouvrage Yona Ghertman, La conversion au judaïsme (tome 2), pp.79 à 83].

De manière générale, une femme en conversion ne doit pas laisser croire qu'elle est juive. Une telle confusion peut avoir de graves conséquences. Il est donc nécessaire de se faire connaître auprès du Rav de la communauté fréquentée, et de s'abstenir de relations d'amitié avec des hommes juifs, ainsi que d'être trop avenante [Cf. Ibid., II, 9, p.84].

En ce qui concerne l'étude de la Torah, bien que les Sages du Talmud considèrent que les non-juifs en soient exclus ['Haguiga 13a; Sanhédrin 59a - à l'exception des lois le concernant en tant que Ben Noa'h], la tendance des décisionnaires est de suivre l'opinion du Maharcha, selon qui une personne en conversion peut étudier la Torah [comm. sur Chabbath 31a ; cf. Iguérot Moché 3, 90 et Min'hat El'azar 4, 63, cités dans Michnat Haguer, Hilkhot Guérim 1, note 62]. Cela est même recommandé pour vous préparer à la rencontre avec le Beth-Din [cf. La conversion au judaïsme (tome 2), op. cit. II, 3, p.82].

En résumé, et pour répondre précisément à votre question, une femme en conversion ne doit pas respecter le Chabbath dans tous ses détails, ni laisser croire qu'elle est juive alors qu'elle ne l'est pas, ni avoir tout comportement susceptible de provoquer un rapprochement avec des hommes juifs.

A votre disposition pour davantage de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN