En pleine 'Amida, je ne me souviens plus avoir fait l'une des Brakhot !

Rédigé le Lundi 19 Avril 2021
La question de Anonyme

Chalom Kvod Harav,

Que faire si, en pleine 'Amida, on a un doute si on a dit une Brakha ?

Par exemple, on est à "Chéma' Kolénou", et soudainement, on se demande si on n'a pas oublié de dire “Ete Tséma'h David...”.

Est-ce la même règle si on a prié dans le Sidour que si on a prié par cœur ?

Pour 'Arvit, la règle est-elle la même ?

Merci infiniment et Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
25725 réponses

Bonjour,

Il faut reprendre à partir de la Brakha à propos de laquelle on a un doute. Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 107, passage 2, note 5, Kaf Ha'haïm, chapitre 119, passage 20, Yabia Omer, volume 2, Ora'h 'Haïm, réponse 9, passage 10, Halakha Broura, volume 6, pages 214-215, Pisské Techouvot, chapitre 119, passage 5.

Dans certaines communautés Ashkénazes, on suit l'opinion du 'Hayé Adam et l'on ne reprend jamais une Brakha à propos de laquelle on a un doute. Cependant, on y pensera sans bouger les lèvres et l'on poursuivra en bougeant les lèvres à partir de la Brakha à propos de laquelle il n'y a pas de doute. 'Hayé Adam, Klal 24, Halakha 21, Pisské Techouvot, chapitre 119, passage 5.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN