Est-il permis de se mettre en danger pour l'armée ?

Rédigé le Mardi 26 Janvier 2021
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Je ne comprends pas pourquoi les Rabbanim n'interdisent pas de façon absolue de faire l'armée ?

Je ne parle pas spécialement d'Israël, mais de tous les pays du monde.

Comment un juif peut-il mettre sa vie en danger alors que la Torah nous interdit formellement de nous mettre en danger ?

Comment des juifs ont-ils pu s'engager dans des armées américaines ou françaises sans que les rabbins l'interdisent ?

Merci pour votre site.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6148 réponses

Chalom Ouvrakha,

Excellente question. Elle fut soulevée par le Min'hat 'Hinoukh [fin de la Mitsva 425], qui nous explique que la guerre est exclue de l'interdit de se mettre en danger, car, sinon, la Torah l'aurait interdit.

Surtout lorsque nous savons qu'il est possible d'aller faire une guerre facultative [Mil'hémèt Haréchout], par exemple, pour agrandir son territoire ou subvenir aux besoins de ses sujets, le roi pouvait déclarer une guerre [voir Griz sur la Torah fin de Parachat Béchala'h].

Et nous pouvons constater d'innombrables exemples de personnes qui se sont mises en danger pour sauver leur peuple d'une attaque [comme Pin'has ou Esther], car, pour une "guerre", cela est permis, alors que nous n'avons pas le droit de nous mettre en danger pour sauver une personne [voir Beth Yossef 'Hochen Michpat Siman 426].

Il nous faudra tout de même expliquer la raison de cette dérogation.

En fait, la guerre est inévitable, soit en attaquant soit en se défendant, et il est question de survie incontournable [voir Emek Davar Parachat Béréchit chapitre 9, verset 5]. Or, pour survivre, et même pour gagner son pain, la Torah nous permet de nous mettre en danger, car il y a des métiers obligatoires, mais dangereux, comme le bâtisseur qui monte sur des échafaudages, le marin qui prenait énormément de risques de rencontrer une tempête ou des pirates, etc. [voir Kovets Chi'ourim Ketouvot page 39a, note 136].

C'est d'ailleurs pour cette raison que la Torah exige de payer son ouvrier en temps et en heure, car il a mis ses jours en péril [voir Noda Biyéhouda Tanyana Yoré Dé'a Siman 10].

Voila pourquoi l'armée ne peut pas être interdite à cause des dangers qui sont pris pendant les guerres, c'est une question de survie, et, pour cela, nous pouvons encourir des dangers.

Kol Touv.

NB. Il y a par contre des dangers spirituels, par rapport auxquels les Rabbanim s'opposent effectivement à l'armée, pour les étudiants en Torah, qui risqueraient de chuter spirituellement dans un tel environnement.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA